Le jour où Jennifer Lawrence a failli tuer un technicien d’Hunger Games

Etre acteur ou actrice comporte parfois des risques, quand il s’agit de tourner certaines scènes d’action. Mais pour les équipes du film, le comportement des acteurs en dehors du tournage peut aussi être dangereux. Demandez à Jennifer Lawrence.

La série de films Hunger Games a révélé Jennifer Lawrence au grand public. Dans le rôle de Katniss, l’actrice a excellé et est devenue une star reconnue dans le milieu. Dans les films, elle joue une adolescente au caractère bien trempé qui n’a pas peur de la mort. Mais la mort, Jennifer Lawrence a failli la provoquer sur le tournage d’un des épisodes de la saga.

Ces rochers tu ne toucheras point

L’équipe du film était à Hawaï pour le tournage. Jennifer Lawrence, entre deux prises, portait sa fameuse tenue moulante. Mais sous le soleil accablant de l’île paradisiaque, le confort n’était pas optimal pour elle.
 
Comme elle l’a raconté, ses fesses ont commencé à lui gratter et pour calmer ces démangeaisons, elle a cherché quelque chose pour se gratter. L’actrice américaine n’a rien trouvé de mieux que des rochers. Sauf que ces gros cailloux étaient sacrés pour les locaux.

Eboulement quasi fatal

Sacrés, mais aussi instables. En frottant son popotin sur les rochers, Jennifer Lawrence a provoqué un éboulement particulièrement dangereux. Car, plus bas, se trouvait une partie de l’équipe du film. L’éboulement a failli tuer un ingénieur du son qui s’en est heureusement tiré.
 
De quoi provoquer malgré tout un vrai drame. D’une part pour l’équipe du film, passée de peu près de la mort, et d’autre part pour les Hawaiiens dont on venait de bafouer un lieu sacré.

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top