Comment ‘Ratched’ est devenu le plus gros succès de Netflix en 2020

La plateforme de streaming a rencontré un succès phénoménal avec sa série ‘Ratched’, dont l'intrigue est dérivée du grand classique ‘Vol au-dessus d’un nid de coucou’. Le programme a été visionné plus de 48 millions de fois durant le premier mois suivant sa sortie. Cela fait de ‘Ratched’ la première saison d’une série Netflix la plus regardée cette année. Proximus Pickx a cherché les raisons de ce succès.

Le génie de Ryan Murphy

Sans aucun doute, le talent inné du scénariste/producteur/réalisateur Ryan Murphy y est pour quelque chose. De son cerveau sont déjà issues une multitude de séries très réussies comme ‘Nip/Tuck’ (2003-2010), ‘Glee’ (2009-2015), ‘American Horror Story’ (2011-), et maintenant ‘Ratched’. 

Murphy est également celui à qui l’on doit le romantique ‘Mange, prie, aime’, gros au box-office. Le film américain de 2010 avec Julia Roberts, Javier Bardem et James Franco, basé sur les mémoires de la journaliste américaine Elizabeth Gilbert, a rapporté 204,6 millions de dollars, pour un budget d’"à peine" 60 millions.

Un scénario intriguant

Murphy est parti du scénario original de ‘Vol au-dessus d’un nid de coucou’ pour créer un récit centré sur le personnage de l’inquiétante et mystérieuse infirmière Mildred Ratched. Revenue des champs de bataille de la Seconde Guerre mondiale, elle intègre le personnel d’un hôpital psychiatrique. Sa posture froide et rigide cache de nombreux secrets, notamment son lien avec un homme interné pour avoir assassiné un groupe de prêtres. 

‘Ratched’ nous propose donc un drame psychologique qui s’intéresse aux différentes facettes de la personnalité instable de cette infirmière (jouée par Sarah Paulson). En outre, la série brosse un tableau peu chatoyant de l’ambiance sinistre et angoissante qui règne dans les établissements psychiatriques au sortir de la Seconde Guerre mondiale: expérimentations cruelles, traitements inhumaines et affreuses lobotomies sont alors le lot des malheureux patients. 

Un casting d’exception

Outre Sarah Paulson, la distribution compte Judy Davis, Sharon Stone, Cynthia Nixon, Jon Jon Briones, Alice Englert, Charlie Carver, Amanda Plummer, Corey Stoll, Sophie Okonedo, Finn Wittrock et Vincent D'Onofrio.

Tous ces acteurs et actrices livrent une performance magistrale. Mais Paulson se démarque encore davantage par ses talents. D’une apparence sensible et humaine, elle parvient à transmettre, avec un naturel remarquable, la profondeur et les facettes les plus sombres de son personnage.

Une esthétique léchée

La série dramatique se distingue par son impressionnant visuel: une large gamme de couleurs, un cadrage précis et des transitions sans faille. ‘Ratched’ se distingue par l'élégance du travail caméra de Simon Dennis, Nelson Cragg et Blake Mclure. Les mouvements sont raffinés, les couleurs sont pourvues de significations dans chaque scène... Eh oui, le diable se cache bien dans les détails!

La bande-son

Last, but not least: l’harmonieuse bande-son qui accompagne les huit épisodes de la première saison. La musique fait écho aux films d’Alfred Hitchcock, et comprend des oeuvres de compositeurs renommés tels que Philip Glass, Giacomo Puccini et Camille Saint. Ces partitions contribuent indéniablement à créer l'atmosphère élégante et à la fois oppressante de la série. 

Que de raisons, donc, d'aller découvrir la première saison de 'Ratched' sur Netflix.
 

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top