Halloweek: quand les films d'horreur sont plus ridicules que terrifiants

Un scénario ridicule, un mauvais acteur, un costume de monstre peu convaincant... il suffit de peu pour faire sortir le public de cette ambiance d'horreur. Il y a des films B sans fin - et des films A ratés - qui, dans une tentative d'effrayer, deviennent encore plus ridicules. Sous la devise "de l'horreur de seconde zone reste de l'horreur", Proximus Pickx se penche sur le phénomène.

Un manque de communication

Ceux qui entendent "horreur de bas étage" pensent peut-être immédiatement à des films comme 'Ma' ou 'La Malédiction de la dame blanche'. Sachez cependant que cela peut être encore pire. 'Troll 2', sorti en 1990, est considéré dans le monde entier comme l'un des pires films jamais réalisés. L'histoire n'a rien à voir avec son prédécesseur 'Troll' et parle de gobelins végétariens qui veulent qu'une famille se transforme en plantes pour pouvoir les manger. Les scènes effrayantes font place au malaise et au rire. Dans les films de série B, ce "bijou" jouit d'un véritable culte.

L'une des raisons pour laquelle tout est parti en vrille s'avère être la mauvaise communication entre l'équipe italienne et les acteurs américains. Les scénarios étaient écrits dans un anglais approximatif et les acteurs ne pouvaient lire qu'une seule scène à la fois, ce qui fait qu'ils ne savaient pas de quoi parlait vraiment l'histoire. Le réalisateur l'a cependant toujours nié et a préféré cracher sur ses acteurs. Un documentaire intitulé 'Best Worst Movie' a par la suite été réalisé par l'enfant star du film sur la réalisation de ce navet. Faites-vous votre propre avis avec la vidéo ci-dessous mais on vous aura prévenu...

De l'incompétence

'Troll 2' est un très mauvais film, mais il a été réalisé par des cinéastes qui, d'une certaine manière, savaient ce qu'ils faisaient. Trop souvent, les cinéastes amateurs s'aventurent dans le genre de l'horreur. James Nguyen est devenu un héros inattendu dans le genre "so bad it's good" avec 'Birdemic : Shock and Terror' sorti en 2009. Il a tenté d'imiter l'ambiance du film 'Les Oiseaux' du grand maître Alfred Hitchcock mais sans talent et sans connaissance de ses propres limites. Le long métrage  s'est ainsi transformé en une pâle copie hilarante. Certains Youtubers en ont profité pour analyser chaque scène dans les moindres détails avec beaucoup de railleries, ce qui a fait que ce film incroyablement mauvais a rempli les salles, mais pas pour les bonnes raisons.

'Birdemic' a été apprécié par les fans de films de série B parce que l'ignorance du cinéaste se reflète dans tout le film. Aujourd'hui encore, Nguyen insiste sur le fait que son projet est aussi bon qu'un film hollywoodien moyen. Jugez par vous-même.

La folie des grandeurs

'Suburban Sasquatch', réalisé en 2004 par Dave Wascavage, est également un parfait exemple. Dans ce film, un sasquatch monstrueux terrorise un village. Le réalisateur souffre du même syndrome que James Nguyen, en ce sens que dans sa mégalomanie, il n'a pas vu à quel point son film était mauvais. Le costume du bigfoot qui semble venir d'une boutique de carnaval bon marché, les effets spéciaux hilarants, les accessoires, le jeu des acteurs... Tout dans ce film vaut la peine d'être vu, mais pas pour les bonnes raisons. La scène ci-dessous peut sembler avoir été filmée par des enfants, mais croyez-nous: ce chef d'oeuvre a été vendu en DVD.

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top