Ces quarterbacks de plus de 35 ans continuent de briller en NFL

À 35 ans, les sportifs de haut niveau commencent généralement à évoquer la retraite et la plupart ont déjà quitté les terrains.

Ces quarterbacks de plus de 35 ans qui continuent de briller en NFL

Pourtant, malgré la rudesse de la NFL, de plus en plus de quarterbacks dépassent largement ce cap et continuent de prester à un haut niveau au-delà de 35 ans, voire de 40 ans. Présentation de ces « papys » du football américain qui font mieux que de la résistance.

Tom Brady (43 ans – Tampa Bay Buccaneers)

Bien installé dans la quarantaine, Tom Brady est non seulement toujours là, mais il a décidé de relever un nouveau défi cette année. Après 20 saisons passées chez les Patriots, décrochant au passage six titres, il a rejoint les Tampa Bay Buccaneers et sorti Rob Gronkowski de sa retraite, son ancien compère à New England. Antonio Brown, le fantasque mais talentueux receveur avec qui il a brièvement joué la saison dernière, a également rejoint Tampa Bay. Chez les Bucs, Tom Brady peut s'appuyer sur une défense solide (ce n'est pas sans rappeler les Patriots) et une escouade de receveurs de qualité, ce qui lui a manqué ces dernières saisons à New England. Pourra-t-il emmener Tampa Bay au Super Bowl ? L'exploit serait immense et il est envisageable dans une NFC plutôt homogène.

Matt Ryan (35 ans – Atlanta Falcons)

Drafté en 3e position par les Falcons en 2008, Matt Ryan devient titulaire dès sa première année. Il enchaîne les bonnes saisons et conduit les Falcons au Super Bowl en 2016. Le scénario de ce match est particulièrement cruel pour Atlanta puisqu'après avoir mené 28-3 dans le 3e quart-temps, les Falcons s'inclinent finalement 34-28 après prolongation. Quatre ans plus tard, la franchise géorgienne est bien loin du niveau qui était le sien en 2016, mais la responsabilité de la défense des Falcons est plus engagée que celle de Matt Ryan dans ce début de saison difficile. L'entraîneur Dan Quinn a été remercié et une reconstruction va s'amorcer à Atlanta. Matt Ryan sera-t-il dès lors toujours le quarterback de l'équipe en 2021 ? Rien n'est moins sûr.

Drew Brees (41 ans – New Orleans Saints)

Avec Tom Brady à Tampa Bay, Matt Ryan à Atlanta et Drew Brees à New Orleans, la NFC Sud est un repaire de quarterbacks d'âge mur. À 41 ans, Drew Brees court après sa deuxième bague depuis 2009. Depuis plusieurs saisons, les Saints font figure de favoris en NFC : ils répondent présents en saison régulière, mais craquent systématiquement en play-offs. Cela n'empêche pas Drew Brees d'assurer sa place au panthéon des quarterbacks. Il est actuellement celui qui compte le plus de yards à la passe de toute l'histoire de la NFL, devant Tom Brady et Peyton Manning.Le poids des années commence à se faire sentir chez Drew Brees et son bras n'a plus la puissance d'antan. Cette saison semble donc être celle de la dernière chance pour lui, mais n'est-il pas déjà trop tard ?

Aaron Rodgers (36 ans – Green Bay Packers)

Drafté par les Packers en 2005, Aaron Rodgers n'a joué que sept matchs lors de ses trois premières saisons à Green Bay. Il ne dispute donc actuellement « que » sa treizième saison. Vainqueur et MVP du Super Bowl XLV (saison 2010), le Californien a également été élu MVP de saison régulière à deux reprises (2011 et 2014). Parfois présenté comme un leader un peu grognon, il se montre fiable et précis dans les moments importants. Son ratio touchdown/interceptions est par ailleurs l'un des meilleurs de la ligue et son évaluation en carrière dépasse les 100,0. Après la finale de Conférence NFC disputée la saison dernière (défaite face aux San Francisco 49ers), les Packers restent des prétendants aux play-offs cette année.

Ben Roethlisberger (38 ans – Pittsburgh Steelers)

Comme Tom Brady, avec qui il a longtemps croisé le fer au sein de la Conférence AFC, Ben Roethlisberger peut se reposer cette année sur une défense extrêmement solide du côté des Steelers. À 38 ans et après une saison blanche due à une blessure au coude, Big Ben prouve qu'il reste l'un des meilleurs quarterbacks de la ligue, même si les deux Super Bowl qu'il a remportés commencent à dater (saisons 2005 et 2008). La lutte entre Pittsburgh et Baltimore au sommet de l'AFC Nord s'annonce palpitante jusqu'au bout.

Philip Rivers (38 ans – Indianapolis Colts)

Après 16 saisons chez les Chargers, Philip Rivers a quitté la Californie pour s'installer à Indianapolis. Une révolution pour lui puisque l'on se souvient que quand la franchise avait déménagé de San Diego à Los Angeles en 2017, il avait préféré faire la route tous les jours que d'obliger sa famille à déménager. Cela représentait tout de même quatre heures de route par jour (sans compter les embouteillages autour de Los Angeles). À 38 ans, les meilleures années de Philip Rivers sont clairement derrière lui et il pourrait même s'agir de sa dernière saison. Il connaît parfois des moments d'absence qui se paient cash en matière d'interceptions. Après avoir envoyé 20 ballons dans les mains des défenseurs adverses la saison dernière, il poursuit sur le même rythme cette année.

Ryan Fitzpatrick (37 ans – Miami Dolphins)

Ryan Fitzpatrick a pas mal roulé sa bosse en NFL depuis le début de sa carrière puisqu'il a joué pour huit équipes différentes. Arrivé à Miami la saison dernière, sa mission consistait cette année à occuper le poste de quarterback en attendant que le rookie Tua Tagovailoa soit prêt à le relayer. Drafté en 5e position en 2020, Tua a fait ses débuts face aux New York Jets en Semaine 6 et son coach a confirmé qu'il serait le quarterback titulaire des Dolphins à partir de maintenant. L'ère Tua a donc commencé à Miami. S'agit-il de la fin de la carrière de Fitzmagic ?

D'autres exemples illustres

S'il est vrai que la proportion de quarterbacks âgés est élevée dans la NFL actuelle, d'autres QB de légende ont joué jusqu'à un âge avancé, leur permettant de battre des records de yards à la passe ou de touchdowns. Peyton Manning, dans la course avec Tom Brady pour le titre de meilleur quarterback de tous les temps, a terminé sa carrière à l'âge de 39 ans sur une victoire au Super Bowl avec les Denver Broncos.Joe Montana, la légende des 49ers, a terminé sa carrière chez les Chiefs à 38 ans également, tout comme John Elway, ancien quarterback et actuel general manager des Denver Broncos.Dan Marino, considéré comme le meilleur quarterback n'ayant jamais remporté le Super Bowl (il a perdu en 1985 face aux 49ers de Joe Montana), a lui quitté les Dolphins à l'âge de 38 ans.Ils sont tous entrés au Hall of Fame.

Les équipes menées par des rookies

À l'opposé de ces franchises qui se reposent sur l'expérience de quarterbacks très expérimentés, trois équipes sont actuellement pilotées en attaque par des rookies. Outre Tua Tagovailoa (22 ans) à Miami, Joe Burrow (23 ans) et Justin Herbert (22 ans) sont titulaires depuis leur première année dans la ligue. Sélectionné par les Cincinnati Bengals avec le 1er choix de la dernière draft, Joe Burrow a remporté le championnat NCAA (qui regroupe les meilleures équipes universitaires) la saison dernière avec LSU (Louisiana State University) et le Heisman Trophy qui récompense le meilleur joueur de la saison. Nommé titulaire dès le début du championnat, il a déjà montré de bonnes choses cette saison et pourrait permettre à Cincinnati de voir l'avenir sereinement. C'est à l'université d'Oregon, État dont il est originaire, que Justin Herbert a effectué sa carrière universitaire. Après avoir commencé la saison sur le banc des Los Angeles Chargers, il a profité du forfait de Tyrod Taylor lors de la Semaine 2 (un médecin de l'équipe lui a perforé le poumon en lui administrant une injection NDLR) pour saisir sa chance. Seront-ils toujours là à plus de 35 ans ? Rendez-vous donc en 2035 pour le savoir !

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top