Avec 13 buts inscrits en 4 rencontres, cette 7e journée de compétition en D1B a été riche en émotions. Le RFC Seraing a une fois de plus été au coeur d'un spectacle incroyable et la défense de Westerlo a encaissé son premier but de la saison.
 
Le Club NXT est toujours à la recherche de son premier succès après 7 rencontres. A domicile, les jeunes espoirs brugeois ont dû se contenter d'un match nul (1-1) face au KMSK Deinze. Les blauw en zwart peuvent être fiers de leur prestation, car ils ont offert un football agréable et se sont créés plusieurs belles occasions. Peu avant la pause, Dutoit évitait de justesse l'ouverture du score par Sagna. Ensuite, c'est Deinze qui prenait la rencontre en mains et le gardien brugeois devait se montrer plusieurs fois très attentif avant d'être finalement battu par De Witte, à la 70e. Le Club NXT ne renonçait pas et obtenait l'égalisation en toute fin de rencontre, Van der Bremt inscrivant de la tête un but synonyme de partage et de troisième point de la saison pour les Brugeois.
 
Samedi, le KVC Westerlo revenait pour la première fois aux affaires après un mois de quarantaine. Et les troupes de Bob Peeters manquaient clairement de rythme pour affronter Lommel dans un important derby régional. Il faudra en effet attendre la demi-heure de jeu pour voir les Campinois se montrer pour la première fois dangereux... et ouvrir le score par Çiçek. Auparavant, Hendrickx avait loupé la transformation d'un penalty pour Lommel. Mais Ugalde trouvait Zaroury dans le dos de la défense de Westerlo pour l'égalisation (1-1). Après le repos, Le KVC ne mettait quasiment plus le nez à la fenêtre et Berke Özer devait veiller au grain, car les attaquants de Lommel lui chatouillaient plusieurs fois les gants. Mais le marquoir ne bougeait plus et indiquait au coup de sifflet final un troisième partage en 4 rencontres pour Westerlo.
 
Pour voir des buts à la pelle, il suffit d'assister aux matches du RFC Seraing. Les Métallos en ont à nouveau fait une démonstration éclatante, dimanche, sur le terrain du RWDM. Au bout de 20 minutes, les Coalisés menaient pourtant 2-0 mais Seraing n'avait besoin que de 10 minutes pour revenir à hauteur de son adversaire. Mieux, juste avant le repos, l'inévitable Georges Mikautadze inscrivait son deuxième but du match pour renverser la vapeur et faire 2-3 (score à la pause). De retour des vestiaires, c'est Nicolas Rommens qui marquait pour le RWDM son deuxième but de la soirée (3-3). Avec 40 minutes à jouer et un exclu du côté sérésien, le RWDM croyait tenir le bon bout. Mais, même à dix, le RFC Seraing reste très dangereux. A l'heure de jeu, une contre-attaque rapide conclue par Bernier scellait le score de cette partie totalement folle. Le RWDM n'avait plus que ses yeux pour pleurer les occasion manquées et Seraing pouvait quitter le Machtens dans la peau d'un solide leader. 
 
Dimanche soir, l'Union rendait visite au Lierse Kempenzonen pour rester au contact du RFC Seraing au classement. Très offensifs, les hommes de Mazzu prenaient d'emblée le Lierse à la gorge et Teuma faisait 0-1 à la 20e sur un tir de loin qui trompait Bernd Brughmans. Un quart d'heure plus tard, c'était même 0-2 : Dante Vanzeir, parfaitement lancé en profondeur, finissait le travail sans trembler. L'Union poursuivait sur sa lancée mais le 0-3 ne venait pas, en grande partie grâce à la vigilance du gardien Lierrois. Jamais vraiment mis en danger dans cette rencontre, les Bruxellois restent en embuscade, à un point de Seraing.