NBA : les grands noms de la free agency 2020

L'heure est à présent à la préparation de la prochaine saison avec la free agency qui s'annonce. Qui sont les principaux agents libres de cette intersaison ? Lesquels ont le plus de chances de changer d'équipe ? Présentation en images.

Anthony Davis – 27 ans (Los Angeles Lakers)

Le principal agent libre de cette intersaison, c'est lui. Débarqué à Los Angeles il y a un peu plus d'un an en provenance des Pelicans (dans un échange impliquant Brandon Ingram, Lonzo Bal et Josh Hart et plusieurs choix de draft, rien que ça), Anthony Davis a formé un duo de choc avec LeBron James jusqu'à la conquête du titre.S'il est agent libre, AD dispose d'une player option qui lui permet de choisir de rester à Los Angeles et c'est visiblement ce qu'il compte faire. LeBron et lui se seraient même déjà mis d'accord pour changer de numéro. Le 23 pour Anthony Davis (avec lequel il jouait à New Orleans) et le 6 pour LeBron James, celui avec lequel il a remporté deux titres à Miami.Notre pronostic : il reste

Goran Dragic (34 ans) – Miami Heat

Le meneur slovène du Heat a fait forte impression dans la bulle et durant les play-offs. Malheureusement pour lui, blessé à la voûte plantaire lors du premier match des finales face aux Lakers, il n'a pas pu peser sur cette série. Il est certes monté au jeu lors de l'ultime rencontre, mais il n'était pas à 100 %.Les dirigeants du Heat ont cependant pu constater que l'ancien joueur des Suns est solide et qu'ils peuvent encore construire autour de lui et de Jimmy Butler. Ils devraient donc lui proposer un contrat. Mais sera-t-il aussi long et rémunérateur que le souhaite le joueur ? Pas certain.Le salary cap risque en effet de baisser à la suite de la crise du Covid-19 et Miami ne voudra sans doute pas grever son budget à long terme et ainsi diminuer ses chances d'attirer le plus gros poisson de la free agency 2021 : un certain Giannis Antetokounmpo...Notre pronostic : il reste

DeMar DeRozan (31 ans) – San Antonio Spurs

Envoyé aux Spurs par les Raptors en 2018 dans l'échange qui avait conduit Kawhi Leonard et Danny Green à Toronto, DeMar DeRozan est en fin de contrat et les Spurs entament plus que probablement une phase de reconstruction. Pour la première fois depuis plus de 20 ans, San Antonio n'a pas disputé les play-offs cette saison. La franchise pourrait donc décider de laisser filer DeMar DeRozan et préparer l'avenir. Mais le joueur dispose d'une player option qui lui garantit un salaire de près de 28 millions de dollars la saison prochaine.Choisira-t-il la sécurité financière en cette période troublée ? Cherchera-t-il un nouveau défi sportif à relever ailleurs ? Certaines rumeurs l'envoient à Denver pour épauler Jamal Murray et Nikola Jokic.Notre pronostic : il part

Fred VanVleet (26 ans) – Toronto Raptors

Non drafté en 2016, Fred VanVleet est finalement engagé par les Toronto Raptors. En 2019, il est l'un des artisans du titre conquis par les Canadiens et entre dans une nouvelle dimension. Il a confirmé cette saison qu'il est un arrière solide et adroit. Payé aujourd'hui moins de 10 millions de dollars par saison, VanVleet pourrait exiger le double au vu de sa production. À 26 ans, il aborde ses meilleures années et Toronto pourrait faire l'effort de le garder. Mais si Goran Dragic quitte Miami, Fred VanVleet pourrait l'y remplacer et représenter une solution à plus long terme pour la franchise floridienne.Notre pronostic : il reste

Montrezl Harrell (26 ans) – Los Angeles Clippers

Les Clippers se sont-ils remis de la débâcle qu'ils ont connue en demi-finale de Conférence face aux Nuggets ? Sans doute pas. Après avoir mené 3-1 contre Denver, les hommes de Doc Rivers se sont inclinés 4-3. Résultat : une terrible gueule de bois et un coach viré. Élu « Meilleur 6e homme » lors de la défunte saison, Montrezl Harrell pourrait se montrer gourmand à la table de négociation et exiger beaucoup plus que ses 6 millions de dollars annuels. Pas sûr que les Clippers fassent tapis pour lui. Notre pronostic : il part

Marcus Morris (31 ans) – Los Angeles Clippers

Marcus Morris (en photo sous le maillot des Pistons en 2017) pourrait lui aussi quitter le navire Clippers lors de cette intersaison. Il a de l'expérience à revendre... et il en espère plus que les 5 millions de dollars qu'il touche actuellement. Choisira-t-il un gros contrat loin de la cité des Anges ou la possibilité de gagner un titre avec les Clippers et succéder à son frère jumeau Markieff (à gauche sous le maillot des Wizards) sacré avec les Lakers ?Notre pronostic : il part

Davis Bertans (27 ans) – Washington Wizards

L'été dernier, Davis Bertans (en photo sous le maillot de la Lettonie) a décidé de ne pas rejoindre la bulle d'Orlando avec les Wizards. En fin de contrat, le Letton craignait qu'une blessure ne brise son rêve de gros contrat alors que son équipe n'avait pas grand-chose à espérer de la fin de saison. C'est donc en pleine forme et les poches grandes ouvertes qu'il aborde cette free agency. Pour les Wizards, la question de tenter de garder cette fine gâchette ne se pose pas. Mais la franchise de la capitale ne peut pas lui offrir la perspective de conquérir un titre. Les Celtics ont par exemple peut-être moins d'argent disponible que Washington (ils préparent un gros contrat pour Jayson Tatum), mais ils ont de l'ambition.  Notre pronostic : il part

Brandon Ingram (23 ans) – New Orleans Pelicans

À 23 ans, Brandon Ingram a l'avenir devant lui. Monnaie d'échange des Lakers l'an dernier pour faire venir Anthony Davis en Californie, l'ailier se trouve aujourd'hui dans l'une des équipes les plus attendues ces prochaines saisons. Élu Most Improved Player (Joueur ayant le plus progressé NDLR) en 2019-2020, il a la possibilité de tester le marché, mais les Pelicans ont la possibilité de s'aligner sur les offres qu'il reçoit pour le conserver en Louisiane. C'est ce qu'ils devraient faire et bâtir leur équipe autour de lui et de Zion Williamson. Notre pronostic : il reste

Danilo Gallinari (32 ans) – Oklahoma City Thunder

Pendant la saison régulière, Danilo Gallinari s'est montré solide avec près de 20 points par match et son entente avec Chris Paul était excellente. Mais à l'heure d'aborder cette free agency 2020, l'Italien est clair : il veut gagner. Il est donc prêt à accepter un contrat plus modeste pour rejoindre une équipe ambitieuse et à accepter d'y jouer en sortie de banc. Mavericks, Raptors (en cas de départ de Sege Ibaka) et Clippers (en cas de départ de Montrezl Harrell et/ou Marcus Morris) sont les points de chute les plus souvent évoqués pour lui. Notre pronostic : il part

Bogdan Bogdanovic (28 ans) – Sacramento Kings

Le cas de Bogdan Bogdanovic est peut-être le plus épineux de cette liste. Son statut d'agent libre restreint signifie que les Kings peuvent s'aligner sur les offres qui seront faites à leur arrière et ils ne devraient pas s'en priver. Du côté du joueur, la volonté d'aller voir ailleurs est certainement bien présente. Pas forcément pour voir si les billets y sont plus verts, mais pour rejoindre une équipe capable d'aller loin en play-offs. Les Bucks seraient intéressés et c'est très certainement réciproque.Notre pronostic : il reste

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top