34 buts ont été marqués lors des huit premiers matches de la neuvième journée de la Jupiler Pro League. Il reste encore une rencontre à disputer : Waasland Beveren-Ostende. De sorte que le record de cette saison (35 buts inscrits lors de la 6ème journée) pourrait bien être battu...
 
34 buts en 8 rencontres, c’est 4,25 buts par match. Jamais cette saison, les artificiers de la JPL n’avaient été à pareille fête, sauf lors de la sixième journée ave 35 buts mais sur un total de 9 rencontres (soit une moyenne de 3,88 buts par match). La rencontre Beerschot-St-Trond a été celle qui a fait le plus tourner fou le marquoir du stade avec pas moins de 9 buts ! Les Mauves anversois ont une nouvelle fois prouvé qu’ils étaient capables d’emballer une rencontre d’entrée de jeu. Holzhauser a ouvert ainsi la marque dès la 63ème... seconde. Lors de la première journée déjà, les hommes d'Hernan Losada avaient défloré la marque avec un but de Noubissi dès la 56ème seconde. Ce qui est sûr, c’est que lors des rencontres des champions de la 1B, on ne s’embête pas. Ils ont la meilleure attaque (22 buts) et la troisième plus mauvaise défense (20 buts encaissés). 
 
Une seule clean sheet
 
Autre caractéristique de cette 9ème journée, c’est que toutes les équipes ont au moins inscrit un but, à l’exception de Mouscron qui est lui le spécialiste des clean sheet à … rebours. Lors de 6 de leurs 9 duels, les Hurlus sont restés muets offensivement, à l’instar de la rencontre de dimanche contre l’AS Eupen qui a permis à Ortwin De Wolf, le gardien des Pandas de signer la seule clean sheet de la journée (et sa deuxième clean sheet de la saison). On peut parler de manque d’efficacité de l’attaque mouscronnoise, mais il convient néanmoins de saluer également les deux superbes arrêts qu’a effectués en première mi-temps l’ancien gardien international des U21. 
 
Anderlecht et la mi-temps de trop
 
Contre OHL, le RSC Anderlecht a perdu deux nouveaux points précieux dans la course au top 4. Pourtant, les Mauves ont mené 2-0 à la mi-temps. Mais comme trop souvent cette saison, l’équipe de Vincent Kompany a craqué en deuxième mi-temps. 11 des 14 buts encaissés cette saison par le Sporting bruxellois l’ont été en deuxième mi-temps ! Après 9 journées, le club le plus titré du pays se retrouve à une anonyme neuvième place au classement, à 4 points déjà du top 4 et du Standard !
 
Après le surrégime, Charleroi passe-t-il en sous-régime ?
 
Le Sporting de Charleroi cale depuis trois rencontres de championnat avec un 1 sur 9 après avoir signé pourtant un 18 sur 18. La défaite et l’élimination sur la scène européenne face au Lech Poznan n’a manifestement pas encore été digérée. Alors que les Zèbres n’avaient encaissé que deux buts lors des 540 premières minutes de jeu (4 clean sheets pour Penneteau), ils viennent de prendre 5 buts lors de leurs trois derniers matches.
 
Onuachu (KRC Genk) : un but par match
 
Paul Onuachu, l’avant-centre nigérian du Racing Genk, a marqué contre Charleroi son huitième but de la saison en huit matches. Dont 7 buts lors des 5 dernières rencontres des Limbourgeois. Il est donc en tête du classement des buteurs. L’exploit mérite d’autant plus d’être souligné que l’international nigérian n’a été sur le terrain que 593 minutes sur les 810 minutes disputées par son équipe. Bref, il marque un but toutes les 74 minutes.
 
Mercier (OHL), Monsieur assists
 
Xavier Mercier reste en tête du classement des meilleurs donneurs d’assists, même si contre Anderlecht il n’a délivré aucune dernière passe décisive sur les deux buts de son équipe. Mais avec un pied dans près de 66 % des buts de son équipe, le médian français continue d’impressionner. Au point que son nom est parfois cité pour le top 5 du prochain Soulier d’Or.
 
Partages, connais pas
 
Depuis la huitième journée, il n’y a plus aucune équipe invaincue. Mais il reste encore trois équipes qui n’ont pas signé le moindre match nul cette saison : le Beerschot, le Cercle et La Gantoise