La dernière partie de l’ESL Pro League : Malta 2020 Online nous a réservé un spectacle d’anthologie. Après plus d’un mois de compétition le champion de cette ESL Pro League édition Online est connu et vous avez pu le suivre ici, sur Pickx.

Des surprises, encore des surprises…

Après des phases de groupes ayant duré 3 semaines, les play-offs se sont déroulées durant toute la semaine passée avec des victoires surprises dès le premier round, Heroic inscrivant leur nom parmi les vainqueurs de ce premier tour et par la même occasion faisant trembler leurs camarades danois d’Astralis.

Sur le deuxième tour, Heroic enchaîne cette série de victoire face à BIG, des allemands quelque peu décevants durant les phases finales lors des derniers tournois ESL.

… mais au final les ténors restent en place.

De l’autre côté de l’arbre ce sont les Russes de chez Natus Vincere qui attendent Heroic. Les Danois s’écroulent face à des Na’Vi en très grande forme durant ce tournoi qui se qualifient donc pour la Grande Finale avec, en leur faveur, une carte d’avance.

Dans le lower-bracket, Astralis et mousesports sèment le chaos. Les deux équipes remontent tout le bas de tableau s’imposant successivement contre ENCE, Team Spirit, BIG et Complexity.

La finale du lower-bracket s’annonce corsée. D’un côté Mousesports, l’équipe européenne semble avoir sorti la tête de l’eau et des méandres de leur 21ème place au classement HLTV. De l’autre le tout nouveau roster Astralis, les joueurs ayant pris une pause espèrent bien s’imposer à nouveau sur la scène comme l’équipe à suivre.

Le Bo3 s’allonge sur les trois cartes, voyant les Danois émerger comme vainqueurs de la confrontation.

Dans la même journée s’enchaîne le match retour tant attendu. Qui seront les derniers Danois à rester dans le tournoi ? Leur dernière confrontation fait pencher la balance envers Heroic. Pourtant Astralis restent le favoris officieux du public et des statistiques. Ils ont l’expérience et ont surtout joué plus de matchs.

Et le public n’a, bien évidemment, jamais tort. L’équipe aux quatres étoiles qu’est Astralis s’impose et prend enfin sa revanche contre les cadets Heroic dans un match pour le moins disputé : 16-13/16-12.

Une finale à couper le souffle

La Grande Finale de cette douzième édition de l’EPL nous a délivré toutes ses promesses ! Les deux équipes se sont battues jusqu’au bout pour espérer décrocher le titre de champion de la Pro League.

Un combat qui opposait donc Natus Vincere à Astralis.

L’équipe Na’Vi, invaincue tout au long de la compétition, partait avec une carte d’avance. Ils étaient donc favoris car on voit rarement, si ce n’est jamais, de retours par les équipes dominées de cette manière.

Seule Astralis pouvait espérer réussir cet exploit. Malheureusement le Bo5 s’engage très mal pour les Danois, qui semblent perdre pied sur la carte choisie par les russes. Dust 2 tombe dans l’escarcelle de Na’Vi, confortant ainsi leur avantage et menant donc 2 cartes à 0.

Les Danois sont condamnés à l’exploit. Mais comment espérer remonter 2 cartes de retard surtout face aux Na’Vi menés, par Eletronic et S1mple, deux joueurs capables de folies (Individuellement classé 6ème et 2ème meilleur joueur mondial de l’année 2019;ndlr).

Mais impossible n’est pas Astralis. L’équipe ayant déjà dominé la scène pendant plusieurs années n’a pas encore dit son dernier mot. La finale se poursuit donc sur Nuke, choix d’Astralis. L’équipe danoise parvient tout de même à inscrire 6 rounds en attaque, sur une carte réputée compliquée de ce côté-ci. Puis enfonce le clou en CT, gagnant leur première carte dans cette finale 16-14. Les voilà de retour. La rencontre se poursuit et les deux équipes se font face sur Train, choix de Na’Vi.

Sauf que Train est connue pour donner des avantages conséquents aux défenseurs. Astralis, choisit donc ce côté pour entamer les hostilités, les Danois démarrant d’ailleurs sur les chapeaux de roues : 13-2 à la mi-temps. On se voit déjà partir sur la dernière carte Overpass. Sauf que Na’Vi n’est pas dupe. Les russes savent bien que le côté de défense peut tourner aussi à leur avantage. Ils remontent donc petit à petit, grappillant des rounds et revenant à la hauteur des Danois. Une remontée plus qu’effrayante d’ailleurs car ils parviennent à remonter un déficit de 15-7. Prolongeant même la carte sur deux overtimes !

Au final Astralis s’accroche et ne se laisse pas submerger par le mental. Ils s’imposent 22 à 19 et se rapprochent du reverse-sweep tant espéré.

Sur Overpass, la carte choisie par défaut, Na’Vi est moins à l’aise. Peut-être à cause du long match, très pesant. Ou par manque de pratique sur cette dernière carte. Une chose est sûre, les joueurs sont visiblement touchés. Ils laissent échapper le premier side 11-4.

L’écart est d’ailleurs trop grand, les Natus Vincere ne parviendront pas à recoller au score. S’étalant sur la dernière marche vers le trophée et voyant Astralis décrocher un troisième titre de champion de Pro League au bout d’un interminable reverse-sweep.

Ainsi s’achève l’ESL Pro League saison 12 ! Mais ce n’est pas fini, vous pouvez revoir les matchs ici même : https://www.proximus.be/pickx/fr/2081697/esl-pro-league-la-derniere-ligne-droite-a-suivre-sur-pickx

Nous nous retrouvons bientôt pour les IEM New-York qui commencent dès Mardi prochain. Alors restez connectés sur Pickx.be pour suivre toute l’actualité sur CS:GO.

Crédits Image : Astralis