L'Union belge de football fête cette année ses 125 ans d'existence dans un contexte bien particulier due à la crise du nouveau coronavirus. La renommée Fédération royale belge de football (RBFA), anciennement URBSFA, a traversé les époques et vu évoluer la pratique du ballon rond dans notre plat pays. Proximus Sports vous propose ce mercredi 7 octobre un documentaire exceptionnel, en collaboration avec la RBFA, sur l'histoire du football belge.
"Le moment le plus important de ces 125 dernières années ?" Une question difficile à laquelle même Vincent Kompany, mythique défenseur central de notre équipe nationale, a du mal à répondre en début de documentaire. Il faut dire que les origines élitistes du ballon rond n'avaient pas grand chose à voir avec le football populaire que l'on connaît aujourd'hui. Si la crise actuelle met à l'épreuve la Fédération royale belge de football, cette Union a prouvé par le passé qu'elle pouvait trouver des solutions en toutes circonstances pour protéger les intérêts du sport le plus suivi en Belgique. Retour sur les grands moments de l'histoire du football belge.

Découvrez le documentaire exceptionnel "125 ans RBFA" ce mercredi 7 octobre sur Proximus Sports 1, disponible dans l'Option All Sports de Proximus Pickx. Vous avez manqué ce programme? Une rediffusion aura lieu le samedi 31 octobre à 21h30 sur la même chaîne.

L'origine des Diables Rouges

Le nom "Diable Rouge" fut utilisé pour la première fois par un journaliste en 1906. Mais il fut repris par tous en 1913 à l'issue d'une rencontre entre la Belgique et les Pays-Bas lors de laquelle le défenseur Armand Swartenbroeks s'est particulièrement illustré. Les Belges l'emporteront au final en se battant "comme des Diables".

Pendant la Première Guerre mondiale, le football fut une bulle d'évasion pour bon nombre de citoyens mais aussi un moyen de propagande pour l'Etat. Une alternative aux Diables Rouges a donc vu le jour: les Front Wanderers. Au sein de ces équipes militaires, on retrouvait notamment le capitaine et médecin bruxellois Swartenbroeks, qui avait percé quelques années plus tôt au Daring. Ces Front Wanderers se sont alors unis pour représenter les couleurs de la Belgique sur la scène internationale.

Les JO d'Anvers augmentent la popularité du football

L'intérêt des Belges pour le ballon rond s'est décuplé avec l'organisation des Jeux Olympiques à Anvers en 1920. Lors de cet évènement mondial, les Diables Rouges ont, de plus, battu en finale la meilleure équipe d'Europe, la Tchécoslovaquie. Depuis lors, la société toute entière s'est prise au jeu.

Cet intérêt a augmenté à nouveau avec la première Coupe du monde de football organisée en 1930. La Belgique s'était d'ailleurs inscrite comme premier pays européen pour le tournoi. Et même si les Belges n'y ont pas performé, cette compétition a marqué les esprits au sein de la population. Cela a été dû en partie à la prestation de l'arbitre John Langenus qui a représenté les couleurs de notre pays jusqu'en finale.

Des icônes intemporelles

Tout au long de son histoire, la Belgique a pu compter sur des joueurs de classe mondiale pour performer sur la scène internationale. On pense notamment au joueur des tribunes Rik Coppens ou au Pelé blanc Paul Van Himst. Nos arbitres, eux aussi, ont rendu fier la Belgique. Alexis Ponnet, le Paul Newman de l'arbitrage, ou Marcel Van Langenhove ont notamment eu un talent incroyable pour siffler les plus grandes rencontres.

Mais l'histoire du football belge n'aurait pas la même saveur sans des résultats probants au niveau mondial. La finale de l'Euro 1980 a notamment donné une aura supplémentaire à notre équipe nationale, tout comme la demi-finale de la Coupe du monde 1986 et le Mondial 2018.

Des leçons pour l'avenir

Chaque succès mais aussi chaque moment de crise ont permis à l'Union belge de tirer des leçons pour l'Histoire. Les enseignements qui ont découlé du tristement célèbre drame du Heysel ont amené à protéger davantage les supporters. Le but fatal de David Platt au Mondial 90 a installé un sentiment de revanche au sein de la sélection belge qui a rectifié le tir bien des années plus tard.

Une chose est sûre, la Belgique a participé grandement à l'évolution du football mondial. Il a apporté sa pierre à l'édifice dans les changements majeurs de ce sport comme avec l'arrêt Bosman qui a fait rentrer le monde du ballon rond dans une nouvelle dimension. La RBFA s'est d'ores et déjà engagé sur les chantiers à venir comme, par exemple la médiatisation du football féminin.