One day, one goal: le solo de Dembélé terrasse l’Italie aux JO

En 2008, la Belgique atteignait les demi-finales du tournoi de football des Jeux olympiques. Les espoirs belges étaient tombés sur un gros morceau en quarts: l’Italie. Mais un jeune talent de 21 ans, Moussa Dembélé, avait alors proposé un récital qui avait mis la Squadra à terre.

En football, les JO sont souvent la scène d’émergence de nouveaux talents. Les règles du tournoi imposent aux pays participants de venir avec leur équipe espoirs, soit des joueurs de moins de 23 ans. Dès lors, c’est une belle occasion, pour de jeunes footballeurs ambitieux, de briller aux yeux du monde entier.

En 2007, les Diablotins avaient atteint les demi-finales de l’Euro 2007. Ce parcours aussi exceptionnel qu’inédit leur offrait automatiquement un ticket pour les Jeux olympiques devant se tenir l’année suivante à Pékin. Une première depuis 1928 pour notre pays. Les premiers frémissements d’une petite révolution dans le football belge commençaient à se faire sentir.

Les espoirs belges ont alors débarqué dans la capitale chinoise en 2008, sans aucune référence et en parfaits anonymes. Mais en quelques jours, tout cela va bien changer.

Le show Dembélé

Dans le groupe C, les Belges s’inclinent logiquement 1-0 contre le Brésil, avant de gagner contre la Chine (2-0) et la Nouvelle-Zélande (0-1). Deuxièmes du groupe grâce à ces deux succès, ils passent en quarts de finale

Un géant se dresse alors sur le chemin: l’Italie de Montolivo, Giovinco et Rossi. Ce dernier donne rapidement l’avantage aux siens sur penalty. Moussa Dembélé, de la tête, puis Kevin Mirallas permettent à la Belgique de repasser devant avant la mi-temps (1-2). À quinze minutes du terme, les Italiens reviennent dans le match, encore une fois grâce à Rossi sur penalty. Mais Moussa Dembélé est déchaîné ce soir-là.

Le joueur de l’AZ Alkmaar récupère la balle en défense. Il parvient à se sortir du pressing des deux milieux italiens, puis il décide de continuer sur sa lancée. Il passe en revue un, puis deux, puis trois joueurs adverses. À l’approche de la surface, il s’arrête, effectue un élégant crochet pour se mettre en position et botte une frappe du pied gauche dont il a le secret. Le ballon file sous les pieds du gardien. C’est 3-2, et la Squadra ne reviendra pas

L’aube d’une génération dorée

Les jeunes espoirs belges se qualifient ainsi pour les demi-finales du tournoi olympique. Malheureusement, ils s’inclineront 4-1 contre le Nigéria. Mais Vincent Kompany, Jan Vertonghen, Thomas Vermaelen, Marouane Fellaini et consorts ont impressionné durant ses JO. Ce furent les prémices de la génération dorée du foot belge. 

Moussa Dembélé finira deuxième meilleur buteur du tournoi ex-aequo avec 3 réalisations. La saison suivante, il prendra de plus en plus de place dans son club néerlandais, avec qui il remportera le championnat et la Supercoupe des Pays-Bas. Le jeune milieu de terrain a fini d'éclore et entamera à partir de là une carrière sous le feu des projecteurs

Bien que son parcours n’ait pas été aussi brillant qu’on aurait pu l’espérer - en raison d’un manque de constance notamment -, Moussa Dembélé a gratifié les Diables Rouges de gestes techniques splendides et d’inspirations lumineuses. Il a mis un terme à sa carrière internationale en mars dernier.

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top

Contrôle parental actif

Veuillez introduire votre code PIN pour désactiver le contrôle parental pendant 10 minutes.

Code PIN oublié? Contactez le 0800 99 696

Aide?