Un jour, un but : Tomasz Radzinski met Manchester United à terre

Alors qu’Anderlecht est privé de matchs européens pour la seconde année de suite, les plus nostalgiques pourront repenser à la saison 2000-2001. Cette année-là, les Mauves avait épaté l’Europe, notamment grâce à un homme : Tomasz Radzinski.

Après avoir conquis son 25e titre de champion de Belgique en l’an 2000, Anderlecht se retrouve dans les poules de la Champions League. Il hérite de gros morceaux avec le Dinamo Kiev, le PSV Eindhoven et surtout Manchester United. Mais les Bruxellois défieront tous les pronostics, terminant premier de leur groupe avec 12 points sur 18. Et notamment une victoire de prestige à domicile face à ManU.

Un duo d’attaque complémentaire

Cette année-là, l’équipe anderlechtoise est magnifique. Filip De Wilde défend les cages tandis qu’on retrouve des Crassons, De Boeck, Staelens ou Dheedene en défense. Dans le milieu, des gars comme Goor, Stoica ou Baseggio sont chargés d’alimenter le duo d’attaque légendaire des Mauves : Tomasz Radzinski – Jan Koller.

Entre les deux, c’est l’eau et le feu. Alors que Koller culmine à 2m02, son compère canadien n’atteint que le 1m74. L’un joue le pivot, l’autre le feu follet. L’un fait jouer son physique, l’autre sa technique. Mais tous les deux marques avec aisance. Et contre Manchester United, le 24 octobre 2000, Radzinski le montre à merveille.

Un doublé de légende

Au match aller, à Old Trafford, Anderlecht avait pris une vilaine claque : 5-1. Andy Cole s’était offert un triplé pour ce premier match de poule, Irvin et Sheringham terminant d’alimenter le compteur, alors que Koller avait réduit à l’écart à 4-0.
Mais au retour, les Mauves veulent prendre leur revanche et offrir du spectacle à leurs spectateurs. Cela ne tardait pas, puisque Radzinski ouvrait la marque à la 15e minute. Lancé en profondeur, déjouant le piège du hors-jeu, le Canadien se présentait face à Fabien Barthez qu’il alignait froidement.

Intenable, l’attaquant n°13 s’offrait encore plusieurs occasions avant de faire le 2-0 à la demi-heure, servi par Jan Koller. Un frappe croisée, simple mais terriblement efficace. Anderlecht s’imposait finalement 2-1, prenant la tête du groupe.

Fan de notre série ? Retrouvez le but de Lior Refaelov contre Anderlecht en finale de la Coupe 2015.

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top

Contrôle parental actif

Veuillez introduire votre code PIN pour désactiver le contrôle parental pendant 10 minutes.

Code PIN oublié? Contactez le 0800 99 696

Aide?