Ces artistes fiers de leur langue maternelle au 1 Stage Festival

L'été 2020 fut privé de ses traditionnels festivals de musique. Heureusement, le '1 Stage Festivals' était là pour pallier le manque et offrir au public son lot de concerts et de découvertes. Proximus Pickx revient sur quelques-unes des meilleures performances des artistes belges qui font la part belle à leur langue maternelle.

Proximus Pickx et VICE ont mis tout en œuvre cet été pour vous proposer une gamme complète de concerts et de découvertes musicales bien de chez nous. En confiant la programmation de ce projet digital à des festivals aux identités bien distinctes comme Les Ardentes, Couleur Café, Gent Jazz, Cactus Festival, Fire is Gold et Horst, le ‘1 Stage Festivals’ a permis de mettre en avant la diversité musicale qui existe en Belgique.

Alors qu'une majorité d'artistes privilégie la langue de Shakespeare pour toucher un public de plus en plus large, d'autres n'hésitent pas à mettre en avant leur langue maternelle dont ils sont fiers. Proximus Pickx vous donne ici l'occasion de revivre quelques-uns des concerts les plus mémorables de francophones qui sont loin d'avoir honte de leurs origines.

Baloji (Couleur Café)

À la fin des années 90, Baloji Tshiani débute sa carrière sous le nom de MC Balo avec le groupe de rap liégeois Starflam. Le crew laisse indéniablement son empreinte sur le hip-hop belge de l'époque. Mais quelques années plus tard, en 2004, Baloji lui fait ses aurevoirs, ainsi qu’au monde de la musique.

Quatre ans plus tard, il est de retour, mais sous son propre nom : Baloji. Le réalisateur, chanteur, rappeur, musicien et artiste est l'invité de la programmation de Couleur Café, et nous a clairement rappelé l'ambiance du festival, mais une version plus cosy à l’AB.

Caballero & JeanJass (Les Ardentes)

Les deux compères, l'un bruxellois, l'autre carolo, démarrent leur show dans la Cité ardente par le rythmé 'Il fait beau'. Ils enchaînent avec leurs meilleurs tubes: 'Un Cadeau', 'Sonic', 'TMTC', 'Dégueulasse', 'California' et enfin l'incontournable 'Sur Mon Nom'. Le concert se termine sur une note plus calme et nostalgique 'Demain'.

En suivant le concert, vous plongerez dans l'univers décalé et plein d'auto-dérision de ce duo ô combien empreint de belgitude.

Absolem (Les Ardentes)

Pour sa prestation exclusive au Reflektor de Liège, Absolem est venu avec une surprise, à savoir des titres de son EP 'Toxcity II', sorti le 24 juillet. Accompagné de son acolyte Venlo, le rappeur liégeois jouait à domicile dans un festival des Ardentes qu'il fréquente depuis qu'il a neuf ans, dixit l'intéressé. Absolem nous interprète ainsi l'inédit 'T'as Perdu', ainsi que 'Scorpion', 'Tant que ça rentre', 'Foktop', 'Monument', 'François d'Assise', 'Choc' et 'Dakota'.

Yseult (Fire is Gold)

Ça fait un petit temps que l’artiste française a posé ses valises à Bruxelles. Et si Yseult remplit les grandes salles dans son pays d’origine, en Belgique c’est dans le cadre intime de l’AB Club que vous avez pu la voir performer. Pour celle et ceux qui n'ont pas pu en être, 1 Stage for Fire Is Gold vous donne la chance de la voir dans un cadre encore plus intimiste.

Accompagnée seulement par le pianiste Nino, elle offre au Bloody Louis une expérience live unique, avec des morceaux de son dernier EP comme 'Noir' et 'Corps', et pour terminer en beauté, des titres plus anciens comme 'Diego'.

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top

Contrôle parental actif

Veuillez introduire votre code PIN pour désactiver le contrôle parental pendant 10 minutes.

Code PIN oublié? Contactez le 0800 99 696

Aide?