Irrésistible en Jupiler Pro League, le Sporting de Charleroi joue déjà un match crucial pour sa saison ce jeudi face au Partizan Belgrade dans le cadre du troisième tour préliminaire de l'Europa League. Dans le camp d'en face se trouve Aleksandar Stanojevic, l'entraîneur qui avait éliminé Anderlecht lors de la fameuse séance de tirs au but en 2010.
Avec un bilan de 18 sur 18 en championnat, Charleroi réalise un début de saison tonitruant. Les troupes de Karim Belhocine ont de grandes ambitions en Jupiler Pro League mais elles veulent également rejoindre pour la première fois de leur histoire les poules de l'Europa League. Pour cela, il faudra déjà passer l'écueil du Partizan Belgrade, un habitué des joutes européennes, ce jeudi soir à domicile devant des tribunes vides.

Les Serbes en difficulté face aux Belges

Au tour précédent, le Partizan Belgrade a eu besoin des prolongations pour venir à bout des modestes moldaves du FC Sfîntul Gheorghe Suruceni (0-1). L'unique but de la rencontre fut marqué à la 105e par Natcho sur penalty, sans aucun doute le métronome et le meilleur joueur de l'équipe. Vice-champion de Serbie, le Partizan n'a plus la même aura qu'il y a quelques années. Pour preuve, il n'a plus raflé le titre national depuis 2017, la faute à la nouvelle suprématie de l'Étoile Rouge.

Pour retrouver les sommets, le Partizan a fait appel à un ancien entraîneur à succès: Aleksandar Stanojevic. Réputé pour être un tacticien hors pair, il fut actif dans la capitale serbe de 2010 à 2012, qualifiant notamment son club face à Anderlecht en barrages pour la Ligue des champions. En dehors de cette victoire, on ne peut cependant pas dire que les clubs belges réussissent au Partizan. Le Standard (2008-2009), le Club de Bruges (2009-2010) et même le Racing Genk (2011-2012) ont mis à terre le Partizan.

Charleroi a les armes pour le faire

Très solide défensivement et cynique sur le front de l'attaque, le Sporting de Charleroi a déjà prouvé cette saison qu'il pouvait faire mal à n'importe quelle équipe. Cinq ans après l'élimination précoce face aux Ukrainiens de Zorya Louhansk, les Carolos ont gagné en expérience et en maturité. Aucune raison donc de craindre son adversaire.

Attention toutefois à l'excès de confiance. Le Partizan compte dans ses rangs des joueurs de qualité. Les anciens pensionnaires de Jupiler Pro League Lazar Markovic (ex-Anderlecht) et Uroš Vitas (ex-La Gantoise et KV Malines) seront à surveiller. Tout comme l'attaquant Umar Sadiq (ex-Roma) et la jeune pépite serbe Filip Stevanovic. Nul doute cependant que Karim Belhocine sera là pour booster ses troupes deux fois plus en l'absence de ses nombreux partisans.

Suivez la rencontre entre Charleroi et le Partizan sur Eleven Pro League 1, disponible dans l'Option All Sports de Proximus Pickx.