Manifestement, le retour des supporters dans les stades fait du bien aux équipes qui évoluent à domicile. Cinq d’entre elles ont remporté les trois points. Mais surtout, on a assisté à une avalanche de buts : 35 !
 
Le Sporting de Charleroi est pour l’heure irrésistible. Contre le Beerschot, les Zèbres étaient pourtant attendus au tournant. Mais l’équipe de Karim Belhocine a parfaitement négocié l’écueil anversois pour signer une nouvelle victoire et un impressionnant 18 sur 18. Jamais dans son histoire, le Sporting carolo n’avait connu un tel début de championnat.  L’exploit est de taille, car on ne peut même pas parler de calendrier favorable dans le chef des actuels leaders de la Jupiler Pro League qui ont déjà affronté des équipes comme le Club de Bruges, l’Antwerp et le Beerschot, soit autant de solides clients.
 
Penneteau se retourne
 
Seule petite ombre au tableau carolo, le goal encaissé dans les arrêts de jeu qui prive Nicolas Penneteau d’une cinquième clean sheet en six matches. Par ailleurs, il n’y a eu que trois gardiens qui sont parvenus à garder le week-end dernier leurs filets inviolés : Simon Mignolet (Club Brugge), Thomas Didillon (Cercle Brugge) et Davy Roef (AA Gent).  Au classement des clean sheets, Penneteau reste cependant en tête avec 4 clean sheets. Il devance Arnaud Bodart (3), Adam Jakubech (3), Davy Roef (2) et Simon Mignolet (2).
 
Un but par match
 
Si pour l’heure, le Sporting de Charleroi a la meilleure défense du championnat (2 buts encaissés seulement en 540 minutes), il compte également dans ses rangs le meilleur buteur : Kaveh Rezaei qui avec 5 buts tourne actuellement à une moyenne de 1 but par match, étant donné que l’Iranien n’avait pu jouer le match d’ouverture contre le Club de Bruges.
 
Marquoirs qui tournent fou
 
Mais Rezaei n’est pas le seul artificier de ce début de saison. Lors de la sixième journée, en effet, pas moins de 35 buts ont été inscrits, soit quasiment le double des buts marqués lors de la troisième journée (18). 35 buts, c’est aussi une moyenne de 3,88 buts par match. La moyenne la plus élevée, évidemment, de cette saison.
 
Waasland-Beveren en mode passoire
 
S’il y a des équipes qui marquent beaucoup comme le Club (16), Anderlecht (14), Charleroi (12) et le Beerschot (12) qui à eux quatre ont marqué plus du tiers des 151 buts inscrits jusqu’ici, il y a également par la force des choses des équipes qui encaissent énormément. Ainsi, Waasland-Beveren a déjà pris 18 buts depuis l’entame du championnat (une moyenne de 3 buts par match !!!)
 
Fair-play
 
Enfin, la sixième journée peut être qualifiée de fair-play puisqu’aucun carton rouge n’a été sorti par les arbitres qui n’ont par ailleurs dû sortir que 33 cartons jaunes.  Il est plus que probable qu’après les 8 cartes rouges de la cinquième journée, les 18 coaches de l’élite aient appelé leurs troupes à plus de sang-froid et de prudence dans leurs interventions.