La Gantoise reçoit les Ukrainiens du Dynamo Kiev ce mercredi soir dans le cadre des barrages de la Ligue des champions. A quoi doivent s’attendre les Buffalos?
Après leur victoire contre le Rapid Vienne au tour précédent pour la première de Wim De Decker, La Gantoise affronte ce mercredi soir le Dynamo Kiev en barrage de la Ligue des champions, dernier obstacle sur la route qui pourrait mener les Buffalos aux prestigieuses poules de la compétition.

S’ils veulent avoir une chance de retrouver ce stade de la compétition après leur remarquable campagne 2015-2016, les Gantois devront se montrer consistants sur deux rencontres. Contrairement à tous les autres tours préliminaires européens, ces barrages prendront la forme classique d’une double confrontation en match aller et retour.

Mauvaise passe

Voilà qui n’est pas gagné d’avance au vu du début de saison raté des vice-champions. Que les Buffalos se rassurent toutefois, car ils devraient avoir leurs chances contre le Dynamo Kiev, un géant ukrainien qui a quelque peu perdu de sa superbe ces dernières années.

S’il est le club le plus titré d’Ukraine (15 championnats), le Dynamo est en passe d’être dépassé par le Shakhtar Donetsk, son grand rival longtemps resté dans l'ombre et qui reste sur quatre titres consécutifs. Sur la scène européenne également, le club de la capitale ne fait plus vraiment le poids. Sa dernière apparition en phase de groupes de la Ligue des champions remonte à 2016, qui est aussi l’année de son dernier titre national. La saison passée, c’est le Club Bruges qui était venu à bout du club ukrainien au 3e tour préliminaire.

Les Ukrainiens n’ont pas débuté leur saison sur les meilleures bases. En juillet dernier, ils ont enregistré l’arrivée de l'entraîneur roumain Mircea Lucescu, ancien coach, entre autres, de plusieurs clubs italiens, roumains et turcs, mais surtout du… Shakhtar Donetsk entre 2004 et 2016. Cette annonce a déclenché la colère des supporters du Dynamo, pour qui l'arrivée du Roumain était un "crachat au visage". L'expérimenté Lucescu avait alors annoncé qu'il renonçait à son poste en raison de l'hostilité des supporters, mais le Dynamo Kiev avait ensuite assuré qu'il resterait en place.

Un bloc solide

Mais attention, le club ukrainien sera loin d’être un oiseau pour le chat. S’il a échoué à la deuxième place du championnat à 23 points (un record) du Shakhtar Donetsk la saison passée, il a mis les points sur les ‘i’ en remportant la Supercoupe face à son rival au mois d’août dernier. Il y a une semaine, il a éliminé l’AZ Alkmaar (2-0) de la Ligue des champions, sans réellement briller toutefois.

Les Gantois devront s’employer pour trouver la faille dans ce bloc compact, qui peut se montrer très dangereux en contre-attaque. L'arrière-garde gantoise devra notamment se méfier du jeune et talentueux Viktor Tsygankov. A 22 ans, ce pur produit du club arpente le flanc droit du Dynamo depuis quatre saisons déjà. Au cours des trois derniers exercices, Tsygankov a inscrit 54 buts. En match de qualification pour l’Euro, il a également déjà fait trembler les filets à trois reprises pour son pays. La pépite a cependant manqué la confrontation contre l’AZ au tour précédent et est toujours incertain pour la rencontre de ce mercredi. La chance des Buffalos?

Suivez La Gantoise - Dynamo Kiev ce mercredi à 21h en direct et en intégralité sur Proximus Sports 1, disponible dans l'option All Sports de Proximus Pickx.