29 buts marqués lors de la cinquième journée de la Jupiler Pro League. Soit une moyenne de 3,22 buts par match. Et surtout 6 victoires à domicile sur les 9 rencontres, alors que jusqu’ici, après 36 matches, les équipes visitées n’étaient sorties gagnantes de leur duel qu’à 10 reprises. Bref, le douzième homme a été gâté pour son retour au stade.
 
La cinquième journée de la JPL marquait le grand retour du douzième homme dans les stades. Certes, en nombre limité, mais la présence des supporters n’est pas passée inaperçue. Ni au niveau de l’ambiance, ni au niveau des résultats.
 
L’avantage du stade rejoue
 
En effet, six des neuf matches disputés entre vendredi et lundi dernier ont vu l’équipe visitée émerger pour rafler les trois points. Alors que lors des 36 premières rencontres de la saison, seulement 10 matches s’étaient soldés par un succès des visités. Est-ce dû à l’impact du douzième homme ? Ou est-ce une simple coïncidence ?
 
Pluie de buts
 
Par ailleurs, la journée qui n’a connu aucun match nul (une première cette saison) a été marquée par une belle salve de buts : 29, soit une moyenne de 3,22 buts alors que lors des 4 journées précédentes, disputées à huis-clos, on tournait à une moyenne de 2,41 buts par rencontre. La différence est sensible. Est-ce dû à l’impact du douzième homme ? Ou est-ce une simple coïncidence ?
 
Jeunesse
 
La cinquième journée de la saison 2020/2021 est aussi à marquer d’une pierre blanche pour Vincent Kompany qui a enregistré sa première victoire de sa carrière en tant que coach principal. Pour le reste, le Sporting est invaincu depuis le début de la saison (2 victoires, 3 partages). Mais la Maison Mauve n’aligne plus l’équipe la plus jeune de l’élite. Contre le Cercle, la moyenne d’âge était de 24,8 ans, à savoir la même moyenne d’âge que les Groen en Zwart . D’autres clubs, comme Ostende (23,5), Waasland-Beveren (23,1), STVV (24,7), Mouscron (24), Genk (24,7) ont aligné le week-end passé des onze plus jeunes que le Sporting.
 
C4 – Gand et Genk coupent des têtes
 
Après 45 matches seulement, quatre entraîneurs (Jess Thorup, Frankie Vercauteren, Lazslo Bölöni et … Hannes Wolf) ont déjà reçu un C4, ce doit être à peu près un record. Le pompon revenant à La Gantoise qui vient de virer deux coaches en l’espace de 25 jours. Le président de Gand a invoqué une erreur de casting dans le choix de Bölöni, ainsi que les pressions du … douzième homme.
 
Penneteau, roi des clean sheets
 
Si certains coaches sont malheureux, ce n’est certainement pas le cas du Sporting de Charleroi qui continue de caracoler en tête du classement avec un impressionnant 15 sur 15. A titre de comparaison, les Zèbres avaient entamé la saison passée par un 6 sur 15. La progression de l’équipe de Karim Belhocine est impressionnante. Par ailleurs, avec seulement un but encaissé en 450 minutes, Nicolas Penneteau affiche des stats qui frisent la perfection : 4 clean sheets en 5 matches.
Mais d’autres gardiens de l’élite signent également des stats intéressantes au niveau des clean sheets. Même s’il a encaissé un but à Louvain, Arnaud Bodart reste sur trois clean sheets. Adam Jakubech, le gardien de Courtrai, en est aussi déjà à trois clean sheets.
 
Holzhauser über alles
 
Mais l’homme de la cinquième journée est probablement l’Autrichien Raphael Holzhauser (Beerschot) qui a marqué deux nouveaux buts et a délivré un assist hier soir contre Genk. Le médian viennois trône allègrement en tête du classement des buteurs avec 5 buts et 3 assists. De plus, il a un pied dans 72% des buts de son équipe.
 
Rouge
 
Enfin, au niveau des cartons, la journée a été particulièrement animée, puisque pas moins de … 8 cartes rouges ont été brandies par les arbitres de la cinquième journée.