Le film "Un jour sans fin”, l’histoire de nos vies en confinement

Rendez-vous ce soir sur La Deux dès 20h05 pour la diffusion de “Un jour sans fin”. Un film qui n’est pas sans rappeler cette période du confinement si particulière que nous avons vécu au printemps dernier. Pour le chanteur américain Bruce Springsteen, le confinement a été un éternel recommencement, un véritable “jour sans fin”. Retour sur cette anecdote qui fait écho à nos vécus. 

La star du rock n'en pouvait plus

Le confinement a sans aucun doute chamboulé notre quotidien et nos habitudes. Pour beaucoup, ce fut une véritable épreuve de patience. Le 8 avril dernier, en pleine pandémie, le chanteur Bruce Springsteen déclarait avoir l’impression de revivre le même jour à l’infini.

La star du rock a expliqué que le plus dur dans cette période était “de ne pas pouvoir voir, serrer contre soi et embrasser nos proches”. Il a aussi ajouté que “tout le monde se réveille pour l’instant en se disant que c’est ‘Un jour sans fin’. Tous les jours se ressemblent. Je me lève, je fais du sport, je fais encore du sport, je déjeune, encore et encore. Je m’installe face à la cheminée pour lire, et si j’ai un peu de chance, je sors me promener avec Patti (épouse). Puis on soupe, encore et encore. On regarde ensuite les informations, et tout va mal.” Et rebelote. 

Nos jours sans fin

Le scénario vous dit quelque chose ? Rien d’étonnant. Dans “Un jour sans fin”, Phil Connors, journaliste, se rend dans une petite ville où l’on célèbre le jour de la marmotte. Obligé de rester là-bas suite à une météo capricieuse, il se réveille le lendemain et constate que la journée se déroule exactement comme la veille, condamné à revivre la même journée indéfiniment… C’est finalement l’histoire du monde, en ce printemps 2020, totalement chamboulé par la crise du coronavirus, qui a été anticipée dans ce film. Réveil boulot, dodo. Et entre le réveil et le dodo, à défaut de boulot, souvent la même ambiance à la maison. 

Notre confinement

Dans cette journée qui n’en finit pas, Phil Conoors décide finalement de vivre pleinement, de tester toutes les possibilités qui s’offrent à lui, et d’apprendre à vivre comme s’il n’y avait pas de lendemain… jusqu’à la perfection. Avez-vous aussi essayé de vous améliorer dans certains aspects du quotidien ? Changer votre comportement ? Rendre les journées plus supportables, voire appréciables ? Le film, sorti en 1993, est adapté à tous publics, et vous rappellera sans aucun doute, des souvenirs cocasses de votre confinement ! 

Musique Maestro !

Le sport à la une

L'actu cinéma et séries

L'actu esport

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top

Contrôle parental actif

Veuillez introduire votre code PIN pour désactiver le contrôle parental pendant 10 minutes.

Code PIN oublié? Contactez le 0800 99 696

Aide?