Pau, ville incontournable sur le Tour de France qui réussit aux Belges

La 7e étape du Tour de France s’élancera de Pau ce dimanche pour relier Laruns après 153 kilomètres de course dans les Pyrénées. Sa position géographique fait de la capitale du Béarn l’une des villes les plus souvent visitées par la Grande Boucle.

Pour la 72e fois depuis 1947, la ville de Pau apparaît sur la carte du Tour de France comme une ville étape, la 7e fois consécutive depuis 2014. Un chiffre qui place la commune du sud-ouest de la France sur le podium des villes les plus visitées par le Tour derrière Paris et Bordeaux. Ce qui vaut à Pau le surnom de l’autre capitale du Tour. La cité royale d’Henri IV, est une porte d’entrée pour les Pyrénées, relief qui, selon qu’il soit placé en début ou en fin de Tour, permet bien souvent aux futurs vainqueurs de l’épreuve d’asseoir leur domination. Preuve il en est de l’attachement de Pau pour le Tour de France, c’est ce musée en plein air inauguré en 2015. Le Tour des Géants comme il est appelé, accueille une centaine de stèles qui présentent chaque Tour de France depuis sa création en 1903. On y retrouve le nom du vainqueur final ainsi que des détails sur le parcours.

Les lunettes de Verbrugghe

Stan Ockers, Pino Cerami, Herman Van Springel ou encore Eddy Merckx font partie des quelques coureurs belges à avoir levé les bras à Pau ou sur une étape qui partait de cette ville. Le dernier Belge qui a triomphé là-bas, c’est Eric Vanderaerden en 1984. Le Limbourgeois allait quelques jours plus tard gagner l’étape des Champs Elysées.

Plus proche de nous, on se souviendra en 2001 de la victoire de Rik Verbrugghe, aujourd’hui sélectionneur de l’équipe nationale belge, sur une étape reliant Pau à Lavaur. Le 24 juillet, le coureur de l’équipe Lotto s’échappe avec une vingtaine d’autres coureurs sur cette étape de 232 bornes. Il domine dans un sprint à deux l’Italien Pinotti mais ce succès sera surtout marqué par l’image assez cocasse d’un Rik Verbrugghe qui, durant le sprint, se bat avec ses lunettes de soleil qui glissent de son front et tombent devant ses yeux à deux reprises.

Wout Van Aert, des rires aux larmes à Pau

Les amateurs de cyclisme se souviennent encore de ces terribles images de Wout Van Aert au sol le 19 juillet 2019 lors du contre-la-montre de Pau. Quelques jours après une brillante victoire d’étape, le porteur du maillot de champion de Belgique de l’effort solitaire se bat pour le meilleur temps. Dans le dernier kilomètre, il prend de façon assez serrée un virage à droite. C’est à ce moment là que sa hanche accroche une barrière et l’envoie au tapis. Touché à la jambe droite, le triple champion du monde de cyclo-cross ne retrouvera la compétition que le 27 décembre.

Un coup d’arrêt dans la carrière du prodige belge qui lui a aussi permis de puiser une certaine motivation pour son retour dans les pelotons. Et quel retour puisque depuis le mois d’août et la reprise de la saison, le coureur de la Jumbo Visma a remporté les Strade Bianche, Milan-San Remo, une étape du Dauphiné, le titre de champion de Belgique de contre-la-montre et cette, la 5e étape et la 7e étape du Tour de France… Et ce n’est peut-être pas terminé.

Retrouvez toutes les infos sur le Tour de France via ce lien.

Musique Maestro !

Le sport à la une

L'actu cinéma et séries

L'actu esport

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top

Contrôle parental actif

Veuillez introduire votre code PIN pour désactiver le contrôle parental pendant 10 minutes.

Code PIN oublié? Contactez le 0800 99 696

Aide?