Le Dico du Tour: les bordures

Outre les grands cols et les parcours accidentés, le peloton la Grande Boucle traverse également des plaines. Certes, ces passages plats sont moins spectaculaires, mais le vent qui souffle peut les rendre redoutables pour les coureurs, en raison des fameux 'coups de bordure'. Nouvelle plongée dans le jargon du cyclisme! 

Pour beaucoup de coureurs visant le classement des grands tours, les nombreux kilomètres d’ascension ou de contre-la-montre ne constituent pas toujours les plus grosses difficultés. Un piège souvent imprévisible peut soudainement se dresser sur leur route: celui des bordures. Si elles offrent un spectacle très agréable aux observateurs, les bordures peuvent s’apparenter à un véritable cauchemar pour les coureurs au gabarit plus frêle comme les grimpeurs.

Qu’est-ce qu’une bordure?

Les bordures se forment lorsqu'un fort vent latéral - et plus souvent de 3/4 face - souffle sur une partie de la course très exposée. Les coureurs de l’équipe en tête du peloton se positionnent alors l’un derrière l’autre en éventail afin de s’abriter du vent: ils formant une diagonale sur toute la largeur de la route. Chacun prend les rafales à son tour, ce qui permet aux autres d’économiser leur énergie. Une fois que le système est bien en place, le reste du peloton se retrouve en plein dans le vent. C’est le moment choisi par l’équipe pour accélérer le tempo

Pris dans le vent, les coureurs suivants sont contraints de fournir un effort considérable pour rester dans les roues. Souvent, ils n’ont d’autre choix que de lâcher du terrain et démarrer eux-mêmes une nouvelle bordure. Le peloton se morcèle alors progressivement en plusieurs groupes. Bref, un fameux chaos

Pour l’équipe de tête, former une bordure et produire une vive accélération sur du plat permet de créer des cassures dans le groupe, en espérant qu’une équipe rivale et son leader se fassent piéger. Ces derniers perdent du terrain, et donc de précieuses minutes au classement général. 

Des dégâts sur le Tour de France 2013

Les grands tours représentent souvent un terrain propice aux bordures. En 2013, les équipes Belkin (aujourd'hui Jumbo-Visma) et Omega Pharma-Quick Step (aujourd'hui Deceuninck-Quick Step) ont uni leurs forces sur la route menant à Saint-Amand-Montrond pour créer un “coup de bordure". Ce jour-là, la plus grande victime fut l'Espagnol Alejandro Valverde. Le leader de la Movistar perdit pas moins de dix minutes dans l’aventure.

À 30 kilomètres de l'arrivée, le futur vainqueur du Tour, Chris Froome, fut lui aussi chassé du peloton. Il dût céder pas moins d’une minute sur la tête de la course. La bombe du sprint Mark Cavendish avait alors empoché la victoire d'étape.

Retrouvez toutes les infos sur le Tour de France via ce lien.

Musique Maestro !

Le sport à la une

L'actu cinéma et séries

L'actu esport

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top

Contrôle parental actif

Veuillez introduire votre code PIN pour désactiver le contrôle parental pendant 10 minutes.

Code PIN oublié? Contactez le 0800 99 696

Aide?