Dans sa large sélection de 29 joueurs pour les matchs de la Ligue des Nations contre le Danemark (05/09) et l'Islande (08/09), le sélectionneur national Roberto Martinez a laissé place à quelques surprises. Outre Landry Dimata, la première cap de son jeune coéquipier, Jérémy Doku, a retenu particulièrement l'attention. L'ailier de 18 ans semble avoir les armes pour devenir le remplaçant idéal d'Eden Hazard.
25 août 2020. Un peu moins de dix mois après le dernier match contre Chypre, le sélectionneur national Roberto Martinez annonce sa sélection pour les deux premiers matches de la Ligue des Nations. À la stupéfaction générale, on y retrouve les noms de Landry Dimata et Jérémy Doku. Bien que la lettre de convocation pour le dribbleur de 18 ans ne soit pas une surprise en soi, seul le timing a fait froncer les sourcils à certains.

Doku a réussi à tirer son épingle du jeu l'année dernière au sein d'une équipe d'Anderlecht en pleine reconstruction. Malgré des résultats décevants, les spectateurs ont pu apprécier l'éclosion de jeunes pépites comme le virevoltant joueur de flanc.

Le diable de la vitesse manque encore de précision

Aussi bien dans la saison raccourcie 2019-2020 qu'au début de cet exercice, l'ailier de 18 ans, qui peut évoluer aussi bien à droite qu'à gauche, a impressionné par ses accélérations incessantes. Malgré ses 24 matches à peine la saison dernière, il comptabilise 55 dribbles réussis, s'assurant ainsi une place parmi les 5 meilleurs dribbleurs de la Jupiler Pro League et revendiquant même le titre d'adolescent le plus performant dans les dribbles en Europe.

Cependant, ces mêmes statistiques montrent aussi son plus grand point de travail : l'efficacité. Trop souvent encore, "Jerre" ne parvient pas à atteindre un coéquipier devant le but après un sprint époustouflant. Parfois, on a même l'impression qu'il centre les yeux fermés. Ses frappes manquent également de précision ou de force. L'année dernière, Doku a marqué 4 buts et délivré 3 passes décisives. Des statistiques trop maigres pour un joueur offensif, mais le jeune s'en rend compte aussi. "J'ai compris que le football professionnel n'est pas un spectacle où il faut montrer ses numéros de dribbles et ses tours. Un attaquant qui ne marque pas et ne donne pas d'assist sera toujours pris pour cible. Vous serez jugés sur vos statistiques", avait déclaré Doku dans sa toute première grande interview accordée à Sport/Foot Magazine il y a quelques semaines.

La future dynamite de l'équipe nationale ?

Doku, parfois comparé à Raheem Sterling ou Douglas Costa, pourrait bien devenir le successeur naturel d'Eden Hazard au sein des Diables Rouges. À 29 ans, Eden pourra tenir quelques années de plus au plus haut niveau, mais avec Doku, nous avons peut-être déjà trouvé un prétendant au trône. Selon l'ancien entraîneur d'Anderlecht, Hein Vanhaezebrouck, le jeune homme pourrait avoir une carrière plus importante que celle de la légende belge...

Lors de sa première saison au Real Madrid, l'aîné des frères Hazard a certes remporté un titre, mais il n'a pas eu un grand rôle à jouer. Des problèmes de cheville et d'autres douleurs persistantes ont fait que le capitaine de l'équipe nationale a à peine fait 22 apparitions pour le Real et n'a jamais vraiment pu s'illustrer. Reste à voir si le sélectionneur national Roberto Martinez accordera du repos supplémentaire à son joyau contre le Danemark et l'Islande en vue de la prochaine saison qui débutera le 20 septembre pour les Madrilènes. Ce sera alors peut-être l'occasion pour Jérémy Doku d'obtenir ses premières minutes de jeu et de montrer pourquoi certains le considèrent comme le successeur de Hazard ? Selon Martinez, son futur "se fera à un niveau exceptionnel"...

Suivez le match de la Ligue des Nations entre le Danemark et la Belgique ce samedi 5 septembre à partir de 20h45 en direct sur RTL TVI.