Ce week-end a marqué la fin d’un évènement historique, en effet pour la première fois l’ESL One Cologne s’est joué en ligne.
Et la compétition s’est avérée surprenante jusqu’au bout, alors si vous n’avez pas pu suivre les phases finales, en voici un récapitulatif aux résultats innatendu.

© Liquipedia

Demi-Finales

C’est à partir de samedi dernier 15h que les demi-finales prennent place. En commençant par le match G2 Esports contre Heroic.

Le Best of 3 se joue sur Vertigo (G2), Nuke (Heroic) et potentiellement Mirage si besoin est.
Mais c’est bien sur Vertigo que le match s’enflamme, une carte reconnue en faveur de G2, les joueurs y sont à l’aise et connaissent bien les tactiques à employer. Mais les danois à l’inverse ont prit le temps de bien analysé les français. Ils résistent longtemps à la charge des samouraïs, emmenant même la carte sur 3 overtimes consécutifs. Et réussissent même à détrôner G2 sur leur carte de choix. 25-23 pour Heroic.

Sur la deuxième carte, Nuke, c’est la même histoire. Un match tendu de bout en bout, et encore une fois les deux équipes emmènent le match en over-time, cette fois-ci c’est les joueurs de G2 qui l’emportent, menés par un KennyS très agressif et rempli de réussite, score final 19-16.

Le match se décide donc sur une troisième carte très ouverte : Mirage, digne d’un dernier carré et d’une demi-finale de Cologne.

Sur la troisième carte, à la surprise générale, c’est Heroic qui prend l’ascendant dans ce bras de fer, imposant un rythme infernal sur leur manche d’attaque la gagnant même 11-4. Ils transforment ensuite aisément cette avance et gagnent le match sur un score sans appel : 16-7.

Nos premiers qualifiés surprise pour cette grande finale sont donc les danois de chez Heroic. Un nom surprenant à ce stade de la compétition.

Dans la même journée s’enchaîne la seconde demi-finale, Team Vitality contre NiP. Qui des français ou des suédois se qualifiera pour jouer une finale de Cologne historique contre Heroic ?

La première carte est choisie par la Team Vitality, ce sera Dust 2, les français assument leur choix et avec la manière. Gagnant sur un score assez large : 16-7.
La deuxième carte, choisie elle pas NiP est Overpass. Les suédois espèrent bien remonter la tendance et ainsi revenir dans un match mal engagé pour eux.
Mais c’est bien les abeilles qui s’imposent une seconde fois sur un 16-13 moins tranché. Et retournent pour une deuxième année consécutive en finale de l’ESL One Cologne.
Après un parcours presque parfait durant les play-offs sans avoir perdu une seule carte et seulement deux durant les phases de groupe face aux danois d’Astralis.

© ESL

Grande Finale

L’ESL One Cologne touche à sa fin, deux styles s’opposent dans un dernier match qui promet d’être inoubliable :

  • D’un côté Dan “apEX” Madesclaire, le capitaine français avec son style de jeu agressif unique et redouté.
  • De l’autre, Casper “CadiaN” Møller le vétéran sniper et capitaine d’une équipe danoise méconnaissable durant ce tournoi.

La grande finale se joue en Bo5, de quoi maintenir le suspens jusqu’au bout, sur potentiellement 5 cartes.

La longue tâche s’entame sur Mirage, choix de Heroic. Les danois semblent être au plus haut de leur forme durant leur offensive gagnant même 9-6 le premier side. Ils continuent sur leur lancée et s’imposent 16-7 sur leur carte. Un signal inquiétant pour les joueurs français ?
Le match s’enchaîne directement sur Inferno, le choix des français. Les danois choississent de commencer en défense et parviennent à y inscrire 8 rounds contre 7 de la part de Vitality, malgré le rythme infernal imposé par les abeilles. La tension monte.

Rien n’est joué sur Inferno, car les les joueurs Vitality devraient revenir logiquement lors de leur côté défensif.
Mais les danois enchaînent très bien leur offensive et vont chercher Inferno sur le bout du fil après une remontée digne de ce nom : 16-13. Les français sont donc condamnés au “reverse-sweep” (Renversement de situation en gagnant les 3 cartes sans en perdre une seule.) Pour espérer revenir à la hauteur des danois et rester en vie dans cette finale.

La troisième carte et peut-être la dernière sera Nuke, choix d’Heroic. Une carte généralement reconnue pour être favorable aux Vitality, mais dans cette finale on a bien compris que l’on peut s’attendre à tout.

Comme à leur habitude, depuis le début du match, les danois s’imposent dans la première manche d’attaque : 9-6.
Les Vitality sont au plus bas mais y croient encore et cela se ressent dans leur niveau de jeu. Mais rien n’y fait et c’est bien Heroic qui s’imposent sur une troisième carte et sur un score sans équivoque : 16-9.
Et alors que les joueurs Vitality finissent à la deuxième marche du podium à l’instar de l’année passée. Les joueurs Heroic deviennent les champions de l’ESL One Cologne 2020, en remportant par la même occasion une partie des 325.000$ de Cash-Prize.

© Proximus esports

Les danois ont su démontrer qu’avec un travail acharné et malgré la pause estivale, on peut détrôner les meilleurs équipes mondiales.
Heroic continuera-t-elle sur sa belle lancée ? Nous allons les suivre de très près lors de l’ESL Pro League qui commence demain et se poursuit durant le mois de septembre. Nous vous tiendrons bien entendu informé sur Pickx.be

Crédits Image : ESL & Proximus