Ce vendredi soir, c'est en leader-surprise que Seraing reçoit Deinze (coup d'envoi à 20h00) pour le compte de la deuxième journée de D1B. Après les promesses nées de leur succès à initial Lommel (3-5), les Métallos doivent confirmer au Pairay face à un des battus de la première journée.
 
Le RFC Seraing, qui a débuté la nouvelle saison par une victoire un peu folle à Lommel (3-5), attend les Flandriens du KMSK Deinze de pied ferme au Pairay, même si l'équipe aux maillots oranges était un cran au dessus des Serésiens la saison passée, alors que les deux formations évoluaient encore ensemble en D1 Amateurs (rebaptisée depuis Nationale 1).
 
Depuis, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts et les Métallos se sont imposés avec brio 3-5 en déplacement au Soeverein Stadion, l'antre de Lommel SK, tandis que Deinze subissait la loi de l'Union au Satde Bourgmestre Van de Wiele. Les Serésiens, sans complexes, ont démontré lors de cette première rencontre du championnat de D1B tout leur potentiel offensif sous la férule d'Emilio Ferrera et avec un certain Georges Mikautadze à la baguette
 
Auteur de 4 buts et d'un assist face à Lommel, le Franco-géorgien, prêté par le FC Metz n'aura pas tardé à faire découvrir les tours de magie que cache son maillot floqué du numéro 18. Lors des matches amicaux, le buteur du RFC Seraing avait déjà marqué les esprits face à son ancien club du FC Metz, notamment. 
 
"Le projet de prêt à Seraing m’a tout de suite convaincu, le temps de jeu étant essentiel. (...) La présence de nombreux joueurs venus de Metz a facilité mon intégration.", explique dans la Dernière Heure Mikautadze, ravi de la tactique mise en place par Emilio Ferrera, partisan d'une animation à 2 attaquants. "En Réserve avec Metz, j’avais déjà évolué dans un tel dispositif mais je garderai toujours une âme de numéro 9", précise-t-il.
 
Particulièrement en vue individuellement face à Lommel, l'attaquant des Métallos n'en oublie pas pour autant des objectifs plus collectifs. "Individuellement, j’essayerai d’aller chercher le max. Mais je ne me suis pas fixé d’objectif car je ne connais pas trop cette D1B un peu spéciale. Par contre, collectivement, je veux le meilleur."
 
Bien avant son match extraordinaire à Lommel, Georges Mikautadze avait évidemment attiré l'attention de la sélection géorgienne (il dispose de la double nationalité franco-géorgienne). "Chez les jeunes, je n’ai connu qu’une sélection avec les U19… français. (...) Je suis un peu partagé entre les deux nations, mais mes parents sont tous les deux Géorgiens et je parle cette langue avec eux.", explique-t-il.
 
En attendant, la venue de Deinze au Pairay est une excellente occasion de garnir un peu plus son CV. Et de maintenir Seraing en tête du classement...