Les moments forts de la carrière de Rowan Atkinson, alias Mister Bean

Cinéma |

Ce vendredi soir, vous avez rendez-vous avec le master de l’humour british. Club RTL diffuse “Johnny English”, un film qui a consacré Rowan Atkinson au sommet de sa carrière. Retour sur le parcours d’un artiste qui a marqué l’humour aux quatre coins du monde.

De Proximus

Partager cet article

L’indétrônable Mister Bean

Il a ce visage, ces mimiques, cette attitude que personne ne peut imiter. Pour beaucoup, le nom de Rowan Atkinson sonne bien moins familier que celui de Mister Bean, créé dans les années 90. Le script se veut simpliste pour laisser place au talent du comédien : Mister Bean, empêtré dans des situations loufoques, parvient toujours à se compliquer la tâche pour tenter de s’en sortir. Le succès du personnage, s’inspirant de la slapstick comedy, a fait le tour du monde, précisément car le genre repose sur le physique, la gestuelle, et non sur un dialogue. Mister Bean est donc accessible à tous, peu importe la langue parlée.

Aujourd’hui, l’acteur reconnaît avoir fait le tour de la question et pense ne pas revêtir de sitôt ce costume de Mister bean. Mais “il ne faut jamais dire jamais” a-t-il déclaré, et qui sait, peut-être va-t-il réapparaître un jour… 

Ses autres rôles

Sa carrière ne se résume pas à un seul personnage emblématique. Atkinson peut se vanter d’avoir tourné dans de nombreux films, dont plusieurs à succès. On retient notamment son rôle de pasteur dans “Quatre mariages et un enterrement”. Dans “Les Sorcières”, où il incarne un personnage prétentieux, son jeu d’acteur est un régal pour les yeux. Atkinson, c’est aussi la voix anglaise de Zazu, dans “Le Roi Lion”. Un rôle surprenant, qu’il n’était pas certain d’honorer. "Au début, je ne voulais pas le faire parce que je n'avais jamais fait de travail vocal, et ce n'était pas mon truc. Je suis un artiste visuel." Enfin, comment ne pas évoquer cette apparition remarquée dans “Love Actually”, au comptoir de sa bijouterie ?

La consécration avec Johnny English

Il est arrivé là où on l’espérait. En 2003, Rowan Atkinson incarne Johnny English dans un film d’humour et d’espionnage. Dans son rôle de James Bond pour les nuls, l’acteur excelle aux côtés de John Malkovich. Suivi en 2011 de “Johnny English le retour” et en 2018, “Johnny English contre-attaque”. Si ces deux derniers n’ont pas rencontré autant de succès que le premier, la saga n’en reste pas moins mythique. On y retrouve des traits spécifiques de son jeu d’acteur dans Mister Bean, avec un scénario très centré british. 

Ses apparitions remarquées

Il a ce petit quelque chose qui caractérise les Anglais : un flegme inimitable. Lors de ses sorties dans la presse ou sur les talk shows, on redécouvre un homme détendu, taquin, qui n’a rien perdu de son humour. Preuve à l’appui, lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques à Londres en 2012, il a gratifié le monde entier d’une performance qui restera longtemps parmi les meilleures de l’acteur, fidèle à ses origines. 

Sujets associés

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top