Le Dico du Tour: le poisson-pilote

La Grande Boucle approche à grands pas et, pour bien se préparer à la course de l’année, Proximus Pickx se replonge dans son dictionnaire du vélo pour revenir sur des expressions typiques du jargon cycliste. Aujourd’hui, revenons sur le rôle du "poisson pilote".

Si le maillot jaune est le symbole du triomphe sur le Tour, une poignée de coureurs n’en ont pourtant que faire: les sprinteurs. Eux, c’est une autre couleur qu’ils visent: le vert. Ce maillot récompense le coureur le plus régulièrement classé parmi les premières places de l’étapes, selon un système de points à l’arrivée.  

Dans cette 107e édition du Tour au parcours très montagneux, les sprinteurs auront tout de même plusieurs occasions de s’illustrer, notamment dès la première étape peu vallonée. Mais contrairement à ce qu’on pourrait croire, un sprinteur n’est pas un cavalier seul qui compte uniquement sur la puissance de ses jambes. C’est avant tout un travail d’équipe

Car gagner un sprint massif ne s'improvise pas. Ainsi, il n'est pas rare, dans les derniers kilomètres d’une étape de plat, de voir se former le “train” des équipes de sprinteurs à l’avant du peloton, roulant à vive allure pour empêcher toute attaque et s’assurer que la victoire se joue au sprint. Dans l’ultime kilomètre, le sprinteur est emmené par ses coéquipiers qui produisent leur effort avant de s’écarter un à un de la tête du peloton. C’est à ce moment-là que le poisson pilote joue un rôle crucial.

Souvent placé, le poisson pilote vit dans l'ombre des stars du sprint. Lui-même très véloce, il n'hésite pas à jouer des coudes pour emmener son sprinteur dans les meilleures conditions possibles jusqu’à environ 300m de la ligne d’arrivée. À ce stade, il s’écarte pour laisser son sprinteur faire parler sa puissance.

Renshaw-Cavendish, un duo emblématique

À ce petit jeu-là, Mark Cavendish et Mark Renshaw étaient sans doute, à leur époque, les meilleurs du peloton. S’il est à juste titre considéré comme l’un des plus grands sprinteurs de l’histoire, Cavendish n’aurait peut-être pas récolté autant de bouquets sans son célèbre poisson pilote.

L’une des victoires les plus marquantes de Cav’ fut sans aucun doute celle conquise sur les Champs Elysées lors de l’ultime étape du Tour de France 2009. Après avoir habilement enfermé leurs adversaires avant le dernier virage situé à quelques hectomètres de la ligne, leur faisant ainsi perdre pas mal de terrain, Renshaw et Cavendish poursuivent leur effort et réussissent l’exploit de finir aux deux premières places.

Cavendish ne sera pas sur les routes de France cette année. Les sprinteurs vedettes devraient être l’impétueux Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), septuple maillot vert du Tour, Caleb Ewan (Lott-Soudal), Elia Viviani (Cofidis) et pourquoi pas Wout Van Aert (Jumbo-Visma), s’il en a l’occasion. 

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top

Contrôle parental actif

Veuillez introduire votre code PIN pour désactiver le contrôle parental pendant 10 minutes.

Code PIN oublié? Contactez le 0800 99 696

Aide?