Qu’est devenu le Tobey Maguire de « Spider-Man » ?

Le rôle qui a révélé l’acteur n’est autre que celui de Peter Parker, le super-héros de « Spider-Man ». Il y a également eu deux suites à ce film, qui ont reçu de moins bonnes critiques du public, mais pourtant, l’étoile de Tobey Maguire n’a définitivement pas cessé de briller à Hollywood. Depuis, il fait relativement calme autour de l’acteur. Alors, comment a-t-il complété son CV depuis son apogée ?

Lorsque Sam Raimi s’est aventuré dans la réalisation de « Spider-Man » en 2002, le genre des super-héros n’était pas encore garant de succès. Sa version était la première à franchir la frontière magique des 100 millions de dollars de recettes en un seul week-end. Il est devenu l’un des films les plus rentables de tous les temps. Ces chiffres sont dérisoires en comparaison aux recettes des films de super-héros actuels, mais « Spider-Man » a clairement ouvert la voie à une nouvelle génération de blockbusters basés sur les super-héros. Raimi a insufflé une nouvelle vie au personnage de Spider-Man ainsi qu'au genre, et a imposé un nouveau standard au Marvel Cinematic Universe grâce à une large palette de couleurs et à des visuels travaillés.

Le rôle de Peter Parker était fait pour Tobey Maguire. Il jouait un geek austère ; un outsider qui mène une double vie palpitante et qui combat le crime dans l’ombre. « De nul à héros » : une intrigue classique qui marche toujours sur le grand écran. Seul Maguire savait parfaitement comment concilier les deux facettes de son personnage. De plus, l’acteur a mis tellement de naturel et d’authenticité dans son jeu d'acteur, qu’il n’a jamais perdu sa crédibilité.

Changement de carrière

Le rôle de Spider-Man a lancé sa carrière, mais la trilogie n’a pas été rétrospectivement un vrai succès. L’original a été un triomphe mais la trilogie est restée un jalon dans l’histoire des Marvel et la série s'est terminée sur une mauvaise note. Le troisième « Spider-Man » a été unanimement considéré comme le pire des trois films. Même le producteur Raimi n’était pas un grand partisan de ce film. Les plans d’un quatrième film ont été mis de côté – d’après beaucoup de monde, la mauvaise réception de « Spider-Man 3 » y était pour quelque chose.

Depuis son rôle dans « Spider-Man 3 » en 2007, l’apparition de Maguire au cinéma est rare. Il a obtenu occasionnellement quelques seconds rôles, comme dans le blockbuster « Gatsby le Magnifique », mais durant les années suivantes, son étoile s’est déclinée jusqu’à s’éteindre comme une bougie.

Les dernières années, il n’a plus réussi à incarner de grand rôle et a donc jeté son dévolu ailleurs. Il a tenté sa chance comme producteur. L’homme ne raffole pas de l’attention : il préfère rester en dehors des feux des projecteurs, déteste les paparazzis et il a toujours lutté contre sa nature introvertie qui ne rime pas du tout avec son rôle glamour et excitant de super-héros qu’il a pourtant interprété dans toute sa splendeur sur le grand écran. Maintenant qu’il a pris place derrière la caméra, Maguire se trouve dans sa zone de confort, sans pour autant renoncer à sa passion pour le cinéma.

Quatre rôles en treize ans

Sa carrière de producteur a démarré lentement : le succès était initialement modeste, avec la comédie musicale « Rock Forever », le thriller de guerre « Le prodige »  - dans lequel il joue - et le drame d’action « La Cinquième Vague ». Aucun de ces films n’a pété les scores au box-office. Le changement de carrière de Maguire n’a pas été totalement un coup d’épée dans l’eau, mais la revalorisation espérée de son statut à Hollywood n’a pas eu lieu.

Ces dernières années, le studio où Maguire est salarié, Material Pictures, connait un succès unique. Le film « Boyz’n The Hood, la loi de la rue » a gagné le Midnighters Audience Award au festival du film South by Southwest, et le film « Brittany Runs a Marathon » a été acheté pour 14 millions de dollars par Amazon. Maintenant que sa carrière en coulisse atteint doucement sa vitesse de croisière, les chances de voir Maguire sur le devant de la scène hollywoodienne diminuent.

De plus, les relations entre Hollywood et Maguire se sont refroidies à cause des exigences de ce dernier. L’acteur ne saute pas sur n’importe quel rôle qui lui est proposé. Depuis son ascension en tant que Spider-Man, il est devenu sélectif dans ses choix pour ses rôles au cinéma, comme le prouve sa filmographie : seulement quatre apparitions sur le grand écran en treize ans. Il explique cette sélectivité par le fait qu’il faut beaucoup de dévouement et d’énergie pour se plonger dans certains projets. S’il n’est pas du tout convaincu par un projet, alors il ne mordra pas à l’hameçon.

Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top