Dans cette dernière ligne droite avant la reprise du championnat de D1B, nous analysons les atouts et les points faibles des huit équipes qui participeront à cette saison 2020/ 2021 de la Proximus League. Septième formation à passer sous la loupe : l'Union Saint-Gilloise.
 
L'Union Saint-Gilloise a encore progressé en 2019/2020 en restant longtemps dans la course au titre pour le gain de la seconde période. Finalement, l'équipe de la Butte a craqué au plus mauvais moment et a terminé la saison à la cinquième place dans une série où les 5 ténors se tenaient de très près.
 
Le Beerschot et OHL étant monté à l'étage supérieur et l'Excelsior Virton ayant été rayé de la carte pour des raisons extra sportives, de belles perspectives s'ouvrent cette année pour le club bruxellois.
 
Sensiblement renforcé
 
Le noyau de l'Union manquait la saison passée à l'évidence d'un buteur à sang froid. Un problème qui semble à présent résolu avec l'arrivée de Deniz Undav. Pendant la préparation, l'attaquant de pointe allemand a démontré tout son sens du but. L'Union a également attiré Dante Vanzeir, qui a déjà prouve toutes ses qualités offensives au Beerschot. Il devra faire oublier Serge Tabekou, parti à Mouscron.
 
Les Jaunes et Bleus ont également perdu Pietro Perdichizzi, un départ auquel le club ne s'attendait probablement pas. Recruté par Westerlo, le principal adversaire de l'Union pour le titre, il a rapidement été remplacé par le très expérimenté Christian Burgess, véritable icône et 'Joueur de l'Année' à Portsmouth. Ce sont ensuite Loïc Lapoussin, Anthony Moris et Guillaume François, trois piliers de Virton, qui ont été recruté pour renforcer le concurrence dans le noyau. Les jeunes Leynen, Herbots et le Français Boutouil sont les autres recrues-phares de l'été.
 
Mais le transfert le plus important de ce mercato est sans conteste Felice Mazzu, engagé par l’Union Saint-Gilloise pour faire du club un favori crédible pour la promotion. La mission de l'entraîneur carolo est simple : permettre au club de retrouver l’élite après presque 50 ans d’absence.
 
Crescendo
 
Pendant la préparation d'avant-saison, l'Union a laissé entrevoir de très belles choses. Les Bruxellois ont commencé par une triste défaite face au Crossing de Schaerbeek (1-0) et un revers à Genk (3-1). Ensuite, les résultats ont été crescendo avec une série de victoires convaincantes face à Ostende (2-1), au RC Lens (3-1), au Standard (4-2) et à Valenciennes (3-0).
 
Les troupes de Felice Mazzu ont souvent produit un football agréable et spectaculaire avec de nombreux buts. Pas moins de dix joueurs différents ont alimenté le marquoir pendant les matches amicaux. Deniz Undav et le meneur de jeu Casper Nielsen ont inscrit 3 buts chacun.
 
Un outsider devenu favori
 
Plus que les saisons précédentes, l'Union paraît armée pour assumer cette fois pleinement un rôle de favori. L'équipe du Parc Duden a réalisé un mercato quasi parfait et semble disposer de tous les atouts d'un futur champion. Les départs ont été (largement) compensés et les deux cylindres du moteur unioniste (Teuma - Nielsen) ont été conservés. Cet été, l'Union est passée du rang d'outsider à celui de candidat numéro 1. Les fans de ce club de tradition peuvent rêver un cran plus haut...