Cinq concerts inoubliables du Pukkelpop

Pukkelpop |

Les annales du Pukkelpop sont jalonnées de performances fantastiques, venues soit d’étoiles montantes, soit de vedettes confirmées. Proximus Pickx a retrouvé pour vous quelques-uns des meilleurs concerts de l’histoire du festival.

De Proximus

Partager cet article

Nirvana, 1991

En août de cette année-là, le Pukkelpop avait quitté son fief habituel de Sanicole pour s’installer à Kiewit. Limbomaniacs, le nom le moins connu de l'affiche, avait dû annuler sa performance. Leur remplaçant était un petit groupe méconnu appelé Nirvana. Le trio a joué vers 10 heures, devant un public réduit dont la moitié était ivre. "C’est mon plus grand concert jusqu’ici", avait déclaré à l’époque le batteur Dave Grohl. Une situation qui va bien changer peu de temps après, lorsque le groupe sortira ‘Smells Like Teen Spirit’. Un tube phénoménal qui portera Nirvana sur le devant de la scène mondiale.

Daft Punk, 2006

C’est l’un des concerts les plus inédits de ces vingt dernières années au Pukkelpop. Daft Punk fut l'un des premiers groupes de musique électronique à être tête d’affiche d'un festival de rock (une tendance devenue aujourd’hui tout à fait habituelle). Les prestations sur scène du duo parisien sont très rares (le groupe ne s’était plus produit en Belgique depuis 1997), et c’est pourquoi ce concert est resté dans les mémoires. Guy-Manuel de Homem-Christo et Thomas Bangalter ont clôturé l'édition 2006 de la plus belle des manières. Pour leur concert, l'organisation du Pukkelpop avait installé une gigantesque construction pyramidale et prévu un spectacle de lumières déjanté. Inutile de dire que les Daft Punk ont pris la prairie d'assaut.
 


Elbow, 2017

Elbow en feu sur la scène Marquee, devant un public complètement acquis à sa cause: voilà un autre moment mémorable du Pukkelpop. Dès le morceau d’ouverture, ‘The Birds’, le chanteur Guy Garvey se tenait en équilibre au bord de la scène, pour être le proche possible de son public. Assisté par deux violonistes, il a ensuite jeté des baisers au premier rang. Si l'édition 2017 fut marquée par des pluies torrentielles et un temps bien belge, Elbow a été l’un des rayons de soleil du festival. Le splendide ‘Lippy Kids’ a été sifflé en coeur par tout le public, et le morceau final, ‘Grounds for Divorce’ a clôt en beauté l’un grands moments du festival.

dEUS, 2009

Le groupe de rock s’était produit en 1994 sur la scène du Pukkelpop. Après un autre passage en 1996, Tom Barman et les siens sont revenus en 2009. Et on peut dire qu’ils avaient toujours (si pas plus) la pêche. La preuve: dEus est monté deux fois sur scène cette année-là. Le vendredi, ils ont livré un show incroyable, accompagnés de quelques guest prestigieux; le samedi, le groupe  livré un set plus vintage. C’était la première fois qu’un groupe avait droit à deux représentations lors de la même édition. Les gars de dEUS s’en sont donné à coeur joie

Anderson .Paak et The Free Nationals, 2019

"Un des meilleurs concerts de .Paak dans notre pays": c'est ainsi qu’un journaliste du quotidien De Morgen a décrit le passage du rappeur américain sur la scène du Pukkel. Hip hop, discofunk, un peu de jazz et des torrents d’humour: la combinaison parfaite pour combler de bonheur les festivaliers. Et le public le lui a bien rendu. "Belgium, this shit is lit", s’est exprimé le rappeur en sortant de scène après son show. "Anderson .Paak à Pukkelpop, c'était la célébration de la vie", a conclu le journaliste du Morgen.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top