One day, one goal: Czerniatynski conclut la chevauchée fantastique de Ceulemans

Le but d'Alex Czerniatynski contre la Hongrie à la Coupe du monde 1982 occupe une place particulière dans la mémoire du football belge. Si son tir est beau, c’est surtout l’incroyable action de Jan Ceulemans qui a fait vibrer le pays. 

La Belgique s'était qualifiée pour le Mondial en Espagne en remportant son groupe face à des adversaires comme les Pays-Bas et la France. La Belgique participait alors à sa sixième Coupe du monde. Cela faisait douze ans que les Diables Rouges n’avaient pas pris part à la compétition.

Le Mondial 1982 se disputait en deux phases de poules consécutives, à l’issue desquelles il ne resterait que quatre pays en lice. Les Belges, emmenés par Guy Thys, iront jusqu’au deuxième tour, et vivront des moments exceptionnels.

La Belgique ruine la fête de Maradona

Le match d’ouverture opposait la Belgique à l'Argentine, championne du monde en titre. La rencontre se jouait au Camp Nou, mythique stade du Barça. Le club espagnol venait d’attirer la superstar Diego Maradona et de nombreux supporters catalans étaient venus voir leur nouveau chouchou à l’oeuvre. Cependant, les courageux Belges ont gâché la fête, puisque Erwin Vandenbergh marquait l'unique but de la rencontre.

Le duel contre le Salvador promettait une avalanche de buts, car le pays d’Amérique centrale s’était lourdement incliné contre la Hongrie 10 buts à 1. Mais les Diables n’ont pu faire mieux qu’un faible 1-0, sur un coup franc de Ludo Coeck

Le dernier adversaire du groupe était la Hongrie. Un match nul suffisait au Belges pour atteindre le tour suivant. Mais après 27 minutes, Varga ouvrait le score pour les Hongrois. Les Diables Rouges devront attendre la toute fin de match pour voir la délivrance.  

Ceulemans enrhume la Hongrie

Selon le commentateur flamand Rik De Saedeleer, Jan Ceulemans a réalisé "l'action de l'année" contre la Hongrie. Dans le dernier quart d’heure, l’attaquant s’est lancé dans une chevauchée phénoménale. Parti de sa propre moitié de terrain, il a passé en revue toute la défense hongroise, laissant leur flanc gauche en lambeaux. Arrivé dans la surface adverse, Ceulemans a servi Alex Czerniatynski, qui bottait en direction du but. Le tir n’était pas parfait, mais le gardien hongrois Ferenc Mészáros laissait le cuir lui échapper. L’égalisation tardive permettait à la Belgique de voir le second tour de la compétition.

Cette nouvelle phase de groupe fut moins glorieuse. La Belgique était privée de Jean-Marie Pfaff et Eric Gerets, blessés contre la Hongrie. Les Diables se sont inclinés 3-0 contre la Pologne, puis ont perdu sur la plus petite différence contre l’Union soviétique. Le retour à la maison fut toutefois joyeux pour les Belges, qui pouvaient être heureux de leur performance. C’était de bonne augure pour la Coupe du monde suivante, un certain Mexico 1986

Retrouvez ci-dessous le goal de Czerniatynski, joliment servi par un Ceulemans insaisissable. C'est le premier but de la vidéo.

Fan de notre série? Lisez notre article précédent sur le but de Karim Benzema contre Valence.
 

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top

Contrôle parental actif

Veuillez introduire votre code PIN pour désactiver le contrôle parental pendant 10 minutes.

Code PIN oublié? Contactez le 0800 99 696

Aide?