Bien mal embarqué ce mercredi en quart de finale de la Ligue des champions face à l'Atalanta, le Paris Saint-Germain a dû son salut à son attaquant remplaçant Eric Choupo-Moting. Le Camerounais, souvent critiqué mais aussi moqué, a réussi à se hisser en sauveur d'un club pour lequel il ne devait normalement déjà plus jouer.
Pour la deuxième fois de son histoire, après l'épopée 1994-1995, le Paris Saint-Germain a rejoint ce mercredi les demi-finales de la Ligue des champions. Certes, Neymar a probablement réalisé sa plus belle prestation sous les couleurs parisiennes face à l'Atalanta. Kylian Mbappé, de son côté, a fait mal et a déstabilisé la défense italienne dès qu'il est monté sur la pelouse. Mais c'est bien l'entrée en jeu d'Eric Choupo-Moting, éternel second couteau, qui a permis aux Français de se qualifier pour le dernier carré avec une passé clé sur l'égalisation et le but décisif dans les derniers instants de la rencontre.

Un contrat prolongé de deux mois

L'histoire est d'autant plus belle pour le Lion indomptable qu'il n'aurait normalement jamais dû disputer ce match. Eric Choupo-Moting n'était, en effet, pas inscrit sur la liste des joueurs il y a quelques semaines. Face à la lourde concurrence, son contrat n'a logiquement pas été prolongé pour la saison prochaine. Malgré cela, il a accepté de terminer la saison pour jouer cette Ligue des champions.

Le départ d'Edinson Cavani, meilleur buteur de l'histoire du club parisien, l'a finalement remis dans le bain. Le jour des 50 ans du PSG, le Camerounais a montré que les Parisiens avaient bien fait de lui proposer une courte mais précieuse prolongation. À 31 ans, Eric Choupo-Moting a ainsi marqué son tout premier but en carrière dans la Coupe aux grandes oreilles.

Le choix de Tuchel

"Il est très fort aux entraînements, il accepte son rôle dans cette équipe, dans la hiérarchie il est derrière Mbappé et Icardi, c'est clair", avait expliqué Thomas Tuchel en juillet dernier. Le tacticien allemand le connaît bien pour l'avoir coaché à Mayence en Bundesliga. L'état d'esprit de l'attaquant plaît à l'entraîneur parisien qui n'a pas hésité à l'attirer en 2018 en provenance de Stoke City malgré une carrière sans grand fait d'armes.

Un choix qui a été souvent critiqué par les médias. Les supporters, eux, n'ont jamais hésité à se moquer du joueur, comme en avril 2019 où il empêcha son coéquipier Christopher Nkunku de marquer, d'un improbable geste technique sur la ligne de but adverse. Loin d'être un technicien hors-pair, "Choupo" a pour lui cette combativité qui le caractérise. Une force qu'il a transmis à ses coéquipiers contre l'Atalanta et qui pourrait bien servir au PSG pour enfin aller jusqu'au bout en Ligue des champions !

Suivez l'intégralité de la Ligue des champions en exclusivité sur Proximus Sports, disponible dans l'Option All Sports de Proximus Pickx.