Les 16 et 17 août, les demi-finales de l'Europa League verront s’affronter Manchester United et le FC Séville, tandis que l'Inter de Romelu Lukaku croisera le fer avec le Shakhtar Donetsk. Proximus Pickx vous préface le dernier carré de la compétition.
Vainqueur de l'Europa League en 2017, Manchester United affronte un gros morceau. Ces dernières années, Séville a en effet particulièrement brillé dans la compétition. Au cours des quinze dernières années, les Andalous ont remporté l’Europa League (anciennement Coupe de l'UEFA) pas moins de cinq fois et part donc à la conquête d'un sixième sacre. En quarts de finale, ce sont des Sévillans dominateurs qui sont parvenus à éliminer Wolverhampton.

De son côté, Manchester United est venu à bout des Danois du FC Copenhague après prolongations (1-0). En terminant troisième de la Premier League, les Mancuniens sont déjà certains de disputer la prochaine Ligue des champions, tout comme l'Inter, le Shakhtar Donetsk et Séville. Pour les quatre équipes, l’unique enjeu est donc une victoire finale de prestige dans une compétition européenne. Les Red Devils et les Nervionenses s'affronteront ce dimanche à 21h au RheinEnergieStadion du FC Cologne.

Lukaku a soif de titres

Au tour précédent, l'Inter s’est qualifié aux dépens du Bayer Leverkusen après un match particulièrement attrayant avec un Romelu Lukaku à nouveau décisif. Auteur d’un but, le Diable Rouge est devenu le seul joueur à faire trembler les filets lors de neuf rencontres d'affilée en Europa League.

Mais "Big Rom" en veut encore plus et aimerait battre le record de Ronaldo. Lors de la saison 1997-1998, le Brésilien avait marqué à 34 reprises en une seule saison pour l'Inter, soit 3 buts de plus que Lukaku actuellement. Détail amusant, l'Inter avait remporté cette année-là la Coupe de l'UEFA. Les Milanais ont donc rendez-vous avec l'histoire ce lundi.

Lukaku, lui, a également soif de trophées. Il faut dire que son dernier titre remonte à 2010, lorsqu'il avait été sacré champion de Belgique avec Anderlecht. L’attaquant espère certainement disputer une finale contre Manchester United, son ancien club où il n’a jamais fait l'unanimité.

Mais avant cela, il faudra écarter le Shakhtar Donetsk, et ce sera tout sauf une mince affaire. Les Ukrainiens n'ont fait aucun cadeau au FC Bâle en quarts de finale (4-1) et avaient avant cela très facilement éliminé le VfL Wolfsburg. Le champion d’Ukraine est donc en très bonne forme, à l’image de son attaquant Junior Moraes. Le Brésilien de 33 ans respire la confiance, lui qui a marqué trois fois lors de ses deux derniers matches d’Europa League. L'Inter espère s’ouvrir les portes de la finale ce lundi 17 août à 21h dans la Fortuna Düsseldorf Arena.

Suivez Manchester United - Séville (16 août) et Inter Milan - Shakhtar Donetsk (17 août) dès 20h25 sur La Deux.