Casey Affleck, acteur aussi discret qu’époustouflant

Si vous connaissez Ben Affleck, vous connaissez peut-être aussi son petit frère, Casey. Moins sous le feu des projecteurs que son frangin, Casey Affleck s’est pourtant distingué par des prestations exceptionnelles dans des films souvent pointus. Il fête aujourd’hui ses 45 printemps. Proximus Pickx vous livre un petit florilège de films qui montrent que Casey est bien plus que juste le frère de Ben.

Lonesome Jim (2006)

Après avoir joué des rôles secondaires dans des films à succès comme «Will Hunting» (co-écrit par son frère) et la trilogie «Ocean’s» de Steven Soderbergh, Casey Affleck décroche son premier rôle principal dans «Lonesome Jim» de Steve Buscemi. L’acteur prend les traits de Jim, jeune écrivain dépressif qui retourne vivre chez ses parents après avoir échoué à New York. Il y retrouve une famille pas toujours facile à supporter, mais fera aussi des rencontres qui lui redonneront le goût de la vie

Le film indépendant sera acclamé par la critique et présenté au Festival de Sundance. Une comédie dramatique cynique et touchante.
 

L'Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford (2007)

Un an plus tard, Casey Affleck apparaît dans le western d’Andrew Dominik. Le film dépeint le parcours de Jesse James (Brad Pitt), le plus célèbre hors-la-loi américain, avec une attention particulière pour la fin de sa vie et sa relation avec le jeune Robert Ford (Casey Affleck). Ce dernier est grand admirateur du criminel mais il finira par assassiner son idole d’une balle dans le dos. 

Ce rôle consacre Casey Affleck, dont la prestation participe grandement au succès du film. L’acteur incarne très justement un jeune Ford anxieux, naïf et lâche. Le réalisateur Andrew Dominik expliquera avoir choisi Affleck en raison de sa «voix incroyable». Le rôle lui vaut une nomination à l'Oscar et au Golden Globe du meilleur second rôle masculin.
 

Gone Baby Gone (2007)

Alors que Casey tourne «L'Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford», son grand frère Ben vient lui offrir le premier rôle de son premier long-métrage, «Gone Baby Gone». Le thriller psychologique se déroule dans la banlieue ouvrière de Boston. Casey Affleck interprète un détective privé chargé par un couple de retrouver leur petite nièce, disparue sans laisser de traces. Plus l’enquête avance, plus les démêlés de l'histoire deviennent sombre.

Casey Affleck est acclamé pour son jeu et désormais reconnu comme un acteur de talent, surtout dans des rôles pointus. Avec ces deux films, l’année 2007 sera un tournant dans sa carrière
 

Les Brasiers de la colère (2013)

Casey Affleck choisit rarement des personnages "faciles". Son truc, ce sont plutôt les torturés, un filon qu’il exploite encore une fois dans «Les Brasiers de la colère». Le casting est impressionnant: Christian BaleWoody Harrelson, Forest Whitaker, Willem Dafoe ou encore Zoe Saldana. L’histoire est celle de deux frères, vivant dans une ville industrielle américaine. Le plus grand, Rodney (Bale) travaille à l’usine, tandis que son petit frère Rodney (Affleck) est un ex-soldat revenu d’Irak complètement ravagé physiquement et émotionnellement. Lorsque Russell est envoyé en prison, Rodney tente de s’en sortir grâce à des combats de boxe. Mais il s’enfonce dans un univers dangereux et impitoyable.

Manchester by the Sea (2016)

En 2016, Casey Affleck signe pour le film de Kenneth Lonergan. Dans ce drame, il incarne Lee, jeune quarantenaire qui se voit désigné tuteur légal de son neveu adolescent lorsque son grand frère Joe décède soudainement. Lee est alors forcé de revenir vivre à Manchester-by-the-Sea, sa ville natale, qu’il a pourtant fui des années auparavant à cause d’un événément tragique. Replongé dans son passé, Lee aura du mal à gérer toute cette situation. 

À la sortie du film, c’est le raz-de-marée. Les critiques ne tarissent pas d’éloges sur le film et surtout, sur Casey Affleck. L’acteur est bouleversant de justesse et, pour beaucoup, trouve ici le meilleur rôle de sa carrière. C’est la consécration. Le monde du cinéma ne s’y trompe pas et Casey Affleck remporte l’Oscar et le Golden Globe du meilleur acteur cette année-là.

S’il est parfois d’abord connu pour sa parenté avec Ben, Casey Affleck n’a eu besoin de personne pour tracer son chemin et s’imposer comme un acteur excellent, capable de se transcender pour certains rôles. «Il ne ressemble à aucun autre acteur de films américains», dira de lui le Chicago Tribune. Toujours loué par la critique, il a eu le mérite d’avoir choisi ses rôles avec parcimonie, tombant rarement (voire jamais) dans la facilité. À 45 ans et pas une ride, Casey Affleck n’a pas fini de nous prendre aux tripes.
 

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top

Contrôle parental actif

Veuillez introduire votre code PIN pour désactiver le contrôle parental pendant 10 minutes.

Code PIN oublié? Contactez le 0800 99 696

Aide?