Ce que vous ne saviez pas sur les J0 d’Anvers 2020

Aujourd'hui marque le 100e anniversaire de la cérémonie d'ouverture des VIIe Jeux olympiques au stade de Beerschot. Proximus Pickx s’est plongé dans les archives pour vous rappeler quelques faits marquants des seuls JO jamais organisés sur le territoire belge.

Serment et drapeau olympiques

La Belgique a reçu l’honneur d’organiser les Jeux olympiques en récompense de sa bravoure pendant la Première Guerre mondiale. Lors de la cérémonie d’ouverture, quelques nouveautés ont été introduites. C’est en effet à Anvers que fut prononcé pour la première fois le serment olympique. Le porte-drapeau belge Victor Boin a eu l’honneur de dire les quelques mots symboliques. 1920 fut aussi la première année où fut hissé le drapeau olympique, avec ses cinq anneaux caractéristiques. 

Hiver et été tout en un

Les Jeux olympiques d’hiver n’avaient pas encore lieu en 1920 (la première édition se tiendrait à Chamonix en 1924). Dès lors, Anvers a accueilli un mélange de sports d’hiver et d’été. Les compétions de hockey sur glace et de patinage artistique s’étaient toutefois déroulées plus tôt, en avril. La première épreuve des Jeux fut d’ailleurs un match de hockey sur glace disputé entre la Belgique et la Suède. Nos compatriotes s’étaient inclinés 8-0.

Des disciplines oubliées

Les JO d'Anvers ont présenté 22 sports et 24 disciplines différentes. Outre les sports familiers comme la boxe, le tennis ou l’athlétisme, d’autres épreuves, disparues depuis, étaient au programme. Que diriez-vous de revoir aujourd’hui des concours de tir à la corde, de voltige équestre ou de lancer du poids de 25,4 kg?

Flying Finn, Lenglen et le plus vieux médaillé de l'histoire

Anvers a vu défiler 2.669 athlètes venus de 29 pays différents. Des pays comme l'Allemagne, l'Autriche et la Hongrie n'ont pas été invitées après la guerre. La Russie n’était pas présente non plus, en raison de la révolution interne dans le pays. 

Le coureur finlandais Paavo Nurmi, 23 ans, a remporté trois médailles d’or. C’était le début d'une carrière phénoménale au cours de laquelle le ‘Flying Finn’ remportera 12 médailles olympiques et établira 22 records du monde. Au tennis, la Française Suzanne Lenglen (qui donnera son nom à un court de Roland Garros) raflera la médaille olympique en ne perdant que 4 jeux sur les dix sets qu'elle a disputés dans le tournoi. Autre exploit: le tireur suédois Oscar Swahn a prouvé qu'il n'y a pas d'âge pour le succès. À 72 ans, il est devenu le plus vieux médaillé d’or de l’histoire des Jeux.

Médailles belges à foison

Qu'en furent les résultats des Belges, hôtes de la compétition? Notre pays a réussi en 1920 la plus belle récolte de médailles de son histoire. Pas moins de 36 breloques (14 en or, 11 en argent et 11 en bronze) ont été remportées par des sportifs belges, valant à la Belgique une cinquième place au classement des pays les plus médaillés. 

L’archer Hubert van Innis fut le Belge le plus décoré, avec six médailles. Mais c'est surtout Victor Boin qui s’est illustré comme un super-athlète. Le Bruxellois était l’un des sportifs les plus polyvalents de sa génération. À Anvers, il a conquis l'argent en escrime et a également participé aux épreuves de natation, de patinage artistique, de hockey et de motocyclisme.

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top

Contrôle parental actif

Veuillez introduire votre code PIN pour désactiver le contrôle parental pendant 10 minutes.

Code PIN oublié? Contactez le 0800 99 696

Aide?