Cinq tubes qui ont marqué les années 60

Les plus grands tubes des sixties aux eighties seront mis à l’honneur dans “Les enfants de la musique fêtent l'été” ce soir à 21h05 sur France 3. Histoire de vous mettre l’eau à la bouche, Proximus Pickx revient avec nostalgie sur quelques grands succès francophones des années 60.

Souvenirs, souvenirs (Johnny Hallyday)

Adaptation d’une chanson de Cy Coben, “Souvenirs, souvenirs” figure sur le deuxième EP de Johnny Hallyday sorti en 1960. C’est le premier grand succès de l’artiste qui acquiert alors le statut de vedette, tandis que le titre devient rapidement la chanson-phare de toute une génération. Des décennies plus tard, le morceau reste l'hymne français des années 1960. Son interprète aura quant à lui traversé les époques et les courants musicaux pour se construire une immense carrière.

Poupée de cire, poupée de son (France Gall)

A 17 ans à peine, France Gall connaît la consécration au milieu des années 1960 avec ce tube écrit et composé par Serge Gainsbourg, avec qui elle avait déjà connu le succès pour les titres “N'écoute pas les idoles” et “Laisse tomber les filles”. En 1965, la jeune artiste au look très sage l’interprète au concours de l'Eurovision, où elle représente le Luxembourg. Elle remporte le Grand Prix et se fait un nom au-delà des frontières de l'Europe, la chanson étant traduite en allemand, en italien et en... japonais.

Et moi, et moi, et moi (Jacques Dutronc)

Figure incontournable de l'époque yéyé, Jacques Dutronc fait ses premiers pas dans la chanson avec “Et moi, et moi, et moi” en 1966. Première collaboration entre Dutronc et son fidèle parolier Jacques Lanzmann, cette satire du mode de vie des petits-bourgeois fut le grand tube de l'été 1966. A l'époque guitariste au sein du groupe El Toro et les Cyclones, Dutronc impose très rapidement son style musical décalé.

Vous Permettez, Monsieur? (Salvatore Adamo)

Les artistes belges furent également à l’origine de morceaux emblématiques des années 1960. C’est le cas de Salvatore Adamo, un jeune belge d’origine italienne aux airs de gendre idéal qui fit sensation au milieu de la décennie. En 1964, son titre “Vous Permettez, Monsieur?” séduit un large public, Adamo devenant rapidement l'une des idoles de la jeunesse de l’époque. La chanson conte l’histoire d’un jeune homme qui, lors d’une fête, invite une belle inconnue à danser. Pour ce faire, il doit d’abord passer par son père, bienséance oblige...

Belles belles belles (Claude François)

Premier grand tube de Claude François, “Belles belles belles” sort à l’automne 1962 et connaît un succès instantané. Comme le veut la mode de l’époque, la chanson est une adaptation d’une chanson anglophone, à savoir “Girls Girls Girls”, interprétée par Made to Love, et composé par Phil Everly. Ce tube, qui passera deux fois par jour dans l'émission culte “Salut les copains” tout au long de la semaine de sa sortie, lancera définitivement la carrière de son interprète.

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top

Contrôle parental actif

Veuillez introduire votre code PIN pour désactiver le contrôle parental pendant 10 minutes.

Code PIN oublié? Contactez le 0800 99 696

Aide?