One day, one goal: Kaká fait son show contre Manchester United

Utiliser ses pieds n’est pas toujours suffisant au football. Il faut parfois faire preuve de créativité pour tracer son chemin jusqu’au but adverse. Le 24 avril 2007 , Kaká a démontré l’étendue de ses talents lors d'un splendide solo à travers la défense de Manchester United.

Kaká, c’est l’un des magiciens des années 2000. Le simple fait d’évoquer son nom rappellera à de nombreux amateurs de foot la technique élégante, l’intelligence de jeu et l’aisance balle au pied du milieu de terrain brésilien. Pas étonnant que le Real Madrid ait jeté son dévolu sur lui. Mais c’est bien à l’AC Milan que Kaká s’est fait un nom

Formé au São Paulo, au Brésil, Ricardo Izecson dos Santos Leite, dit Kaká (un surnom donné par son jeune frère), fait ses débuts en pro en 2001. Il n’a alors que 18 ans, mais déjà, beaucoup voient en lui une future star, le comparant à certaines gloires du pays comme Rivellino ou Socrates. Clairement, le jeune milieu a de l’ADN brésilien en lui. Après deux années passées dans sa ville natale, Kaká fait le grand saut et part pour l’Europe, où une brillante carrière l’attend.

Kaká pose ses valises à Milan en 2003. Ses premières foulées sont pleines de promesses. Il est élu meilleur joueur étranger de Serie A pour sa première saison et les Rossoneri remportent le championnat. Les années suivantes, Kaká brillera dans le milieu milanais, délivrant des caviars à ses coéquipiers Andriy Chevtchenko et Hernan Crespo.

Tête, sombrero, tête, frappe

Mais le Brésilien est aussi capable de planter des buts. Sa qualité de frappe et sa technique font peur aux défenses adverses. Le 24 avril 2007, Kaká joue la demi-finale de la Ligue des champions avec Milan. Les Rossoneri affrontent Manchester United et, lors du match aller, le natif de São Paulo livre un véritable récital

À la 5e minute, ManU ouvre le score sur corner, grâce à Cristiano Ronaldo. Mais moins de vingt minutes plus tard, Kaká égalise après avoir fendu la défense mancunienne. Mais c’est surtout son deuxième but qui scotche le monde entier.

Une longue balle est envoyée en territoire anglais. Kaká et Darren Fletcher sont à la retombée du ballon, mais c’est le Brésilien qui gagne le duel de la tête. Le ballon rebondit au sol et Gabriel Heinze vient pour le récupérer. Mais d’une touche habile, Kaká lobe le défenseur avec un sombrero et part vers le but. Patrice Evra, dernier homme, tente alors un sauvetage dangereux mais le Milanais contrôle le ballon de la tête pour éviter le Français. Il se retrouve ensuite seul au but et ajuste Edwin van der Sar du plat du pied.

Le Maestro de 2007

Quel solo! L’AC Milan perdra le match aller 3-2, mais s’imposera 3-0 au retour. En finale, les Italiens gagneront contre Liverpool (dans un remake de l’incroyable finale de 2004) et remporteront leur 7e Coupe aux grandes oreilles, la dernière en date. Kaká sera élu Ballon d’Or 2007, le dernier avant l’ère Ronaldo-Messi

En 2009, Kaká partira pour le Real Madrid. Malheureusement, il n’y excellera pas autant qu’en Italie. Ces meilleurs années, où il était considéré comme le meilleur joueur du monde, étaient derrière lui.

Fan de notre série? Retrouvez ici la splendide volée de Tim Cahill à la Coupe du monde 2014.

 

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top

Contrôle parental actif

Veuillez introduire votre code PIN pour désactiver le contrôle parental pendant 10 minutes.

Code PIN oublié? Contactez le 0800 99 696

Aide?