Diams : de la rappeuse bling bling à la femme de valeurs discrète

Diams a marqué le rap français avec des tubes encore populaires aujourd’hui, comme "La Boulette". Après s’être créée une belle carrière, une dépression et une conversion à l’Islam la poussent vers un vie plus calme et intimiste. A l’occasion de ses 40 ans ce 25 juillet, retour sur cette rappeuse qui est avant tout une femme de valeurs. 

"Un diamant ne peut être brisé que par un autre diamant, et il n’est fait que d’éléments naturels". C’est pour ces raisons que Diams choisit son pseudonyme. Son vrai nom, c’est en fait Mélanie Georgiades. Elle est née à Chypre et arrive en France à l’âge de 3 ans. Elle découvre le rap, ou plutôt se réfugie dans celui-ci pour échapper aux souffrances de la vie. Sa carrière débute par beaucoup de featurings et d’apparitions radio, mais elle ne décollera tout à fait que lorsque la jeune femme sera repérée. C’est Jamel Debbouze qui la prend sous son aile. A l’époque, elle travaillait sur l’album qui la fera connaître: "Brut de femme", sorti en 2003 et nommé double disque d’or

Diams a toujours assumé ses engagements sociaux et politiques. Dès 2004, l’année où elle gagne une Victoire de la musique pour le meilleur album de rap, elle s’engage contre les violences faites aux femmes, défend les sans-abris, descend l’extrême droite. Un parti pris particulièrement visible dans la chanson "Marine", dédiée à Marine Le Pen, qui lui inspire tant de haine. Elle témoigne également sur les violences qu’elle a elle-même vécues, notamment dans la chanson "Ma Souffrance" : elle a été battue à 17 ans. C’est la même année qu’elle sort "Dans ma bulle", l’album qui ancre Diams dans la culture populaire et musicale française. Il contient le titre "La Boulette" pour lequel on la connaît encore aujourd’hui

Sa conversion et la fin de sa carrière

Mélanie met un terme à sa carrière en 2012. Elle venait d’annoncer la sortie de son autobiographie, un livre qui se termine par la naissance de sa fille et qui s’est écoulé à plus de 75.000 exemplaires. Elle apparaît voilée pour la première fois dans une émission marquante, dans laquelle elle parle de sa religion, l’Islam, un véritable refuge qu’elle a choisi en 2008 en se convertissant sur une plage de l’Île Maurice. Elle raconte cet épisode métaphysique qui a changé sa vie dans son livre et revient aussi et surtout sur sa dépression liée à la célébrité. Elle avoue avoir tenté de se suicider tant elle vivait mal cette époque de sa vie. 

Depuis lors, Diams s’est montrée relativement discrète. Elle est partie s’installer avec son mari, Faouzi Tarkhani, et ses deux enfants en Arabie Saoudite. Après une bouffée d’air frais d’anonymat, elle est de retour en France. Elle a également lancé un projet lié au design et à la décoration via un compte Instagram dédié, "Home by Mel". Cette transition n’a pas été de tout repos, l’ex-rappeuse ayant subi un certain harcèlement lors de l’annonce de ce changement radical de vie. Mais malgré cela, elle se décrit comme plus heureuse que jamais. Une sérénité qui inspire à Vitaa, avec qui elle a interprété le célèbre tube "Confessions Nocturne", les paroles "Je finirai par tout quitter comme Mélanie, elle est en paix, si vous saviez comme je l’envie" sur la chansons VersuS avec Slimane. Une preuve du souvenir impérissable que nous a laissé Diams, aujourd’hui seulement Mélanie. 

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top

Contrôle parental actif

Veuillez introduire votre code PIN pour désactiver le contrôle parental pendant 10 minutes.

Code PIN oublié? Contactez le 0800 99 696

Aide?