Lucien Van Impe, le dernier vainqueur belge du Tour

Il y a pile 44 ans, Lucien Van Impe se hissait sur la pus haute marche du podium du Tour de France. Retour sur l'exploit du dernier vainqueur belge de la Grande Boucle.

Lors de ses 15 participations consécutives à la plus grande course cycliste du monde, Lucien Van Impe est monté 5 fois sur le podium, mais ne remporta la victoire finale qu'en 1976. Durant sa carrière, le champion originaire de Mere a pu compter sur ses excellentes qualités de grimpeur, qui lui ont notamment permis de décrocher 8 classements de la montagne: 6 au Tour de France (un record battu par Richard Virenque en 2004) et 2 au Tour d'Italie.

Malgré la concurrence du Néerlandais Joop Zoetemelk et du chouchou du public français Bernard Thévenet, 1976 fut bien l'année de Van Impe.

Le Tour des Belges

Après la domination d'Eddy Merckx de la fin des années 60 au milieu des années 70, Lucien Van Impe sent qu'il a un coup à jouer en 1976, dans un Tour disputé sans le Cannibale mais avec Joop Zoetemelk, l'éternel second Raymond Poulidor et le vainqueur sortant français Bernard Thévenet. Au total, ce sont 130 coureurs qui se présentent au départ à Saint-Hilaire-de-Riez pour boucler les 4016 km qui les mèneront à Paris.

La première semaine fait, comme souvent, la part belle aux sprinteurs, et Freddy Maertens s'en donne à coeur joie. Cette année-là, notre compatriote s'adjugera 8 étapes et repartira avec le maillot vert.

Van Impe a pour sa part coché deux étapes dans l'optique du classement général. La neuvième vers l'Alpe d'Huez et l'étape reine avec la montée vers le Pla d'Adet. Dans l'Alpe, le grimpeur belge doit s'incliner face à Zoetemelk, mais endosse tout de même le maillot jaune dans l'aventure. Sur ordre de son directeur sportif Cyrille Guimard, il abandonne quelques jours sa tunique de leader avant de mettre définitivement les points sur les "i" sur les pentes du Pla d'Adet, à l'occasion de la 14ème étape. Le 18 juillet, Van Impe peut souffler: il remporte le Tour de France pour la première – et unique – fois de sa carrière.

Un mystérieux accident

L'année suivante, le grimpeur de poche semble filer tout droit vers un deuxième succès consécutif, mais dans la 17e étape vers l'Alpe d'Huez, le destin – ou peut-être autre chose? – s'en mêle. Deux jours plus tôt, Van Impe avait gagné l'étape d'Avoriaz et le 19 juillet, il s'envole seul vers le mythique col aux 21 lacets.

Mais lorsque son avance sur son plus proche concurrent Bernard Thévenet approche des trois minutes, l'impensable se produit. Hors de la vue des caméras, le Belge est percuté par une voiture de la télévision française. Son directeur sportif Henri Anglade est introuvable, ce qui fait perdre un temps précieux à Van Impe. Selon ce dernier, Anglade faisait partie d'un vaste complot visant à aider Thévenet à gagner la course, ce qui deviendra une réalité quelques jours plus tard. Inconsolable, Van Impe ne retrouvera ses jambes d'antan qu'après trois années plutôt moyennes.

Reste désormais à attendre le digne successeur du grimpeur belge. Avec Remco Evenepoel, nous avons en tout cas déjà de quoi nourrir de grands espoirs...

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top

Contrôle parental actif

Veuillez introduire votre code PIN pour désactiver le contrôle parental pendant 10 minutes.

Code PIN oublié? Contactez le 0800 99 696

Aide?