Quand l'illusion s'invite au cinéma

Cinéma |

Le cinéma entretient depuis toujours des liens étroits avec le monde de l’illusion et de la magie, et la rencontre de ces deux mondes est parfois une vraie réussite. A l’occasion de la diffusion du film “Insaisissables 2” ce jeudi soir à 20h45 sur RTL-TVI, nous vous en présentons quelques exemples.

De Proximus

Partager cet article

Insaisissables (2013)

Avec “Insaisissables”, le réalisateur français Louis Leterrier propose un thriller policier assez original en y injectant une bonne dose de magie et d'illusion. Porté par un casting cinq étoiles, il nous conte, au milieu de palpitantes scènes d’action et de bluffantes démonstrations de magie, la confrontation entre quatre brillants illusionnistes – “Les Quatre Cavaliers” – capables de braquer des banques grâce à leur art et les agents du FBI et d’Interpol lancés à leurs trousses.

Fort de son large succès au box-office, ce premier long métrage a eu un droit à une suite trois ans plus tard, avec cette fois le réalisateur Jon M. Chu aux commandes et l’ajout au casting d’un certain… Daniel Radcliffe, l’interprète du plus célèbre des sorciers.

Le Prestige (2006)

L’illusion tient une très grande place dans ce thriller psychologique de Christopher Nolan, adaptation du roman éponyme de Christophe Priest. Si grande qu’elle tourne même à l’obsession pour Robert Angier (Hugh Jackman) et Alfred Borden (Christian Bale), deux amis magiciens surdoués qui bluffent le Londres du 19e siècle grâce à leurs talents de prestidigitateurs.

Mais l’amitié qui unit les deux hommes vire progressivement à la rivalité puis à la haine mutuelle, conduisant chacun des deux illusionnistes à prendre toujours plus de risques pour proposer des tours de plus en plus spectaculaires et assouvir leurs sombres pulsions. Une histoire sans faille, un dénouement grandiose et un surprenant David Bowie dans le rôle de l’inventeur Nikola Tesla: “Le Prestige” est assurément un petit bijou du genre.

L’illusionniste (2006)

Conte moderne mêlant romance, policier et fantastique, “L”illusionniste” nous plonge dans le Vienne du début du siècle dernier. Porté par l’acteur Edward Norton, le long métrage raconte l’histoire du célèbre illusionniste Eisenheim, jalousé par le Prince héritier Léopold pour son succès et son lien passionnel avec la fiancée de ce dernier. Poursuivi par l'inspecteur Uhl qui cherche à percer ses secrets, Eisenheim choisit de défier les autorités pour l’amour d’une femme.

Réalisé par Neil Burger, le film a trouvé grâce aussi bien aux yeux des cinéphiles que des véritables amateurs de magie. Son réalisme déroutant, qu'il doit en partie à son acteur principal, n'y est pas pour rien. Norton s’est en effet totalement investi dans ce rôle, au point de se lancer dans l'étude de la magie et des pratiques illusionnistes de l'époque, limitant fortement l’utilisation d’effets spéciaux.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top