Les films à voir pour comprendre la France

Quoi de mieux que le cinéma pour apprendre à connaître nos voisins ? Proximus Pickx vous propose une sélection de films les plus franco-français les uns que les autres.

Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain

Dans cette comédie romantique de 2001, Amélie Poulain est à la recherche de l'amour et du sens de sa vie. Amélie est serveuse au Café des Deux Moulins, un authentique bistrot de Montmartre, où elle est quotidiennement en contact avec ses voisins et des clients hauts en couleur. Sa vie bascule lorsqu’elle trouve une vieille boîte à souvenirs.

Lentement, Amélie se rend compte qu’elle peut trouver la route du bonheur, mais qu’elle devra faire preuve d'initiative pour y parvenir. Elle poursuivra son bonheur en s’assurant d’abord de celui de ses amis et voisins. Le fabuleux destin d’Amélie Poulain a remporté plus de 50 prix, mais malheureusement pas d’Oscar, malgré cinq nominations. Avec ce film, Jean-Pierre Jeunet livre une ode à la ville des lumières.


Intouchables

En 2011, les réalisateurs français Nakache et Toledano ont réussi leur pari en adaptant à l'écran la relation unissant un riche aristocrate coincé dans une chaise roulante et un jeune de banlieue. Incarné par Omar Sy et François Cluzet, ce duo est tout simplement irrésistible. Deux univers vont se télescoper, s’apprivoiser, pour donner naissance à une amitié aussi dingue, drôle et forte qu’inattendue. Une relation unique qui fait des étincelles ! Nakache et Toledano livrent ici une histoire émouvante, qui se déroule dans le Paris cosmopolite que l'on connait.


La Vie d’Adèle

C’est sans conteste le rôle qui a fait couler le plus d’encre au sujet de Léa Seydoux. Non seulement pour son admirable prestation et sa Palme d’or cannoise, mais également en raison des différends qui l’ont opposée au réalisateur Abdellatif Kéchiche durant la promo du film.

Elle y incarne une étudiante en arts plastiques, dénommée Emma, qui vit une relation passionnée avec une lycéenne, Adèle (Exarchopoulos). Affichant une chevelure bleue et une assurance mystérieuse, Emma intrigue Adèle, alors aux prises avec les grandes questions adolescentes. C’est le coup de foudre, puis le passage par l’acceptation de soi pour Adèle.

Décrite sur plusieurs années, cette relation en dents de scie traverse les étapes "classiques" d’un premier amour entaché par les différences d'émotions et d’ambitions, qu’elles soient intellectuelles ou sociales.


À bout de souffle

Voici le film qui a lancé le style "Nouvelle Vague" en 1960. Jean-Paul Belmondo y incarne un jeune voyou et une certaine idée du romantisme. La scène où on le voit courir à bout de souffle dans les rues de Paris est l’une des plus célèbres du cinéma français.

C’est à Paris, dans une petite chambre de l’Hôtel de Suède, toujours en activité à ce jour, que la magie opère entre Jean-Paul Belmondo et l’Américaine Jean Seberg. En réalité, cet hôtel a servi de studio pour une grande partie des scènes d’intérieur filmées à l’époque par le jeune Jean-Luc Godard.


Jean de Florette

Éloignons-nous de Paris, et mettons le cap sur la province. Basé sur le chef-d'œuvre de Marcel Pagnol, Jean de Florette raconte l'histoire de paysans à la recherche d'eau dans un petit village de Provence. Le roman comme le film permettent de se faire une idée assez précise de la vie difficile des paysans de l'époque. À voir également, la suite, Manon des sources, qui sortit l'année d'après.


Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top