Le top et flop des adaptations de romans au cinéma

Alors que Club RTL diffuse Germinal ce soir à 20h, Proximus Pickx vous propose une sélection des meilleures et pires adaptations de livres au cinéma.

En 1993, Claude Berri décide de s'attaquer à un monstre de la littérature française, Germinal, d'Emile Zola. Défis difficile donc, que Claude Berri aura relevé haut la main de l'avis des critiques de l'époque. Le film est un succès et fut nommé plusieurs fois aux Césars. La performance de Renaud, dans le rôle d'Étienne Lantier est également saluée, même si l'artiste garde un mauvais souvenir de l'expérience. Selon lui, le fait que Claude Berri ai décidé de supprimer de nombreuses scènes pour réduire la durée du film rend les agissements de son personnage incompréhensibles. Tel est cependant le risque avec les adaptations de romans au cinéma, voici quelques adaptations réussies et ratées de livres majeurs.

Trainspotting

C'est en 1996 que le réalisateur britannique Danny Boyle décidait de s'attaquer au roman du même nom d'Irvine Welsh. On y retrouve les aventures de Mark Renton et ses amis à Édimbourg. Sur fond de drogues et de misère sociale, Danny Boyle arrive à parfaitement retranscrire à l'écran les péripéties de cette bande de junkies pathétiques. Il utilisera notamment des artifices visuels parfaitement maitrisés pour l'y aider, comme la scène où le bébé marche au plafond, ou encore celle où Ewan McGregor plonge dans une toilette absolument immonde. Le film est salué par la critique à sa sortie.


Sur la Route

Écrit par l’Américain Jack Kerouac en 1957, le roman s’est vendu à 3 millions d’exemplaires depuis lors. Il nous plonge dans l’histoire d’un personnage à la fois obscur et fascinant, dénommé Dean Moriarty (en réalité Neal Cassady), qui partage avec son ami Sal Paradise (en réalité l’auteur Kerouac lui-même), un puissant sentiment de révolte contre la morale bien-pensante de leur pays. Jack Kerouac parcourt les États-Unis à la recherche d’un nouveau mode de vie.

Ce livre magnifique est truffé de réflexions et traduit les nombreux états d’âme de l’écrivain, ce qui rend son adaptation d’autant plus complexe. À la fin des années 60, Francis Ford Coppola en avait acheté les droits en vue d’en faire un film, mais il a finalement laissé Walter Salles se casser les dents à sa place en 2012. Le résultat ne vaut guère plus qu’un simple road-trip haut en couleur à travers l’Amérique, dénué de toute prise de position.


À la croisée des mondes

Publié entre 1995 et 2000, ce cycle d’histoires pour enfants est signé du Britannique Philip Pullman. À la croisée des mondes a connu un succès considérable non seulement outre-Manche, mais également à l’étranger. Si bien que le premier tome, à savoir le roman intitulé Les Royaumes du Nord, a fait l’objet d’une adaptation.

Sorti fin 2007, le film À la croisée des mondes : La boussole d’or de son nom complet a déçu les fans de la première heure. Le réalisateur Chris Weitz a mené la course aux effets spéciaux, au point d'en négliger l’histoire. Le casting de haut vol, constitué notamment de Nicole Kidman, Daniel Craig et Eva Green, ne suffit pas à sauver le projet du naufrage.


Charlie et la chocolaterie

Des tonnes de chocolat, c'est tout ce qu'il faut pour faire battre un peu plus vite le cœur de beaucoup d'enfants (et d’adultes, aussi!). Le jeune auteur anglais Roald Dahl l'avait très bien compris. "Charlie et la chocolaterie" raconte l'histoire de Charlie Bucket, un enfant de famille pauvre qui, un jour, remporte un concours à la récompense extraordinaire: il gagne un des cinq billets d’or qui offrent à leur détenteur la chance de visiter la merveilleuse chocolaterie de l'excentrique Willy Wonka. "Charlie et la chocolaterie" est certainement l'un des meilleurs livres pour enfants du XXe siècle.

Le chef-d'œuvre de Roald Dahl a eu droit à deux adaptations. La première est sortie en 1971, sous le titre "Willy Wonka & the Chocolate Factory" et avec Gene Wilder dans le rôle du célèbre chocolatier. Mais c’est la deuxième adaptation qui a retenu toute l’attention. En 2005, Tim Burton présentait "Charlie et la chocolaterie" avec Johnny Depp dans le rôle principal. Ce fut un succès mondial, récoltant des recettes de près d’un demi-million de dollars.


Harry Potter

Qui d'autre que l'apprenti sorcier Harry Potter pour terminer cette liste ? La saga fantastique pour enfants de l’auteure J. K. Rowling est composée de 7 volumes - chacun plus épais que le précédent - parus entre 1997 et 2007. L’histoire du combat d’Harry contre "Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom" a fait vendre plus de 500 millions d’exemplaires, ce qui en fait la série de livres la plus vendue de tous les temps. En outre, l’œuvre de l'auteure britannique a également été traduite dans pas moins de 80 langues.

Les studios Warner Bros ont rapidement compris le potentiel cinématographique de ces livres. Ils ont donc adapté la saga en huit films - le dernier roman "Harry Potter et les Reliques de la mort" ayant été divisé en deux parties. Pari gagnant pour la société de production: avec des recettes estimées à 7,7 milliards d'euros, les films "Harry Potter" comptent parmi les sagas les plus rentables de l’histoire du cinéma.


Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top