Suite aux mesures uniques de ces dernier temps, des changements pour les qualifications au Major de Counter-Strike : Global Offensive cette année ont dû être apportés. Il ne suffit plus à une équipe de passer par des Minors pour accéder au rêve de tout joueur CS:GO. Il faut maintenant participer à la course aux RMR (Regional Major Rankings).

Penchons-nous sur la scène européenne, la plus proche de chez nous et la plus importante (11 places réservées sur les 24 disponibles au total).

Le RMR, qu’est-ce que c’est ?

Le Regional Major Rankings est un système de points implémentés par Valve pour déterminer les invitations pour le Major de Rio en 2020, le seul Major de l’année. Il est là pour remplacer le système de Minors et la course à travers les qualifications par dizaines pour certaines équipes. Gagner des points de RMR pour une équipe reste relativement simple : à travers de multiples compétitions, ces points sont délivrés en fonction de leurs résultats dans ces tournois.

Ces tournois sont au nombre de trois. Un premier durant le printemps, l’ESL One : Road to Rio, a vu Astralis sacrés champions, suivis de G2 Esports, FaZe Clan et Team Vitality.

© Liquipedia

Un second se déroulant l’été, et s’étant conclu le week-end dernier. Le cs_summit 6 Online où des BIG impressionnants ont su s’imposer devant Team Vitality, OG et Heroic.

© Liquipedia

Et enfin un troisième tournoi durant la saison automnale, qui verra sacrées les équipes définitivement invitées à cet unique Major de l’année 2020.

Un classement temporaire a d’ailleurs été établi. On peut remarquer qu’une règle stricte y est appliquée. Lorsqu’un joueur quitte le roster pendant les qualifications, l’équipe perd une partie de ses précieux points. Une règle permettant d’empêcher les changements à tort et à travers.

© Liquipedia

Nous avons d’ores et déjà une équipe assurée d’être qualifiée en Europe : Team Vitality, l’équipe française est déjà sûre de faire partie du Major suite à de très bonnes performances lors du premier et du deuxième tournoi qualificatif. Quant à notre compatriote Nivera et son équipe Team Heretics la course paraît compliqué pour ne pas dire impossible. À moins d’un retournement de situation et, nous l’espérons, d’un bon résultat à ce dernier tournoi de l’automne !

Cette course au RMR reste très complexe à prédire. Beaucoup d’équipes européennes comptent bien sur ce dernier évènement pour se qualifier. Malheureusement les places sont chères et toutes n’y auront pas accès ! Cela promet une fin d’année, pour le moins, exaltante.

Crédits Photo : ESL One