La Web TV à succès O’Gaming a clôturé sa célèbre compétition Underdogs réunissant les meilleures formations françaises. Une édition remportée par Vitality.Bee et lors de laquelle plusieurs joueurs belges étaient engagés.

Avec 15 000€ de cash prize et les meilleurs joueurs du pays, les Underdogs 2020, organisés par O’Gaming, ont de nouveau fait recette sur League of Legends (LoL). La compétition regroupait des équipes telles que LDLC OL, Solary, MCES ou encore GamersOrigin. Mais aussi deux formations “académies” de structures engagées en LEC (championnat européen sur LoL), à savoir Vitality et Misfits. Ce qui portait le total à 16 équipes réparties en quatre groupes.

À l’instar de nombreuses autres compétitions, seuls les deux premiers de chaque groupe obtenaient leur ticket pour les play-offs. Une étape déjà fatale pour deux de nos représentants. Le premier des trois, Noamane “Taour” Boukhari, n’a rien pu faire dans le groupe de LDLC en terminant 4e avec les “Tueurs” ! Le second, Téo “Octomalus” Bertiau de BDS Esport, terminait troisième juste derrière Vitality.Bee (1er) et l’autre Belge Moopz, qui s’est quant à lui qualifié avec MCES (2e).

Groupes Underdogs 2020 League of Legends O'Gaming
© O’Gaming

Pour la suite, dès le 16 juin, les huit meilleures équipes se lançaient dans les quarts de finale organisés au meilleur des cinq rencontres (BO5).

Après la victoire du grand “V” contre GameWard (3-1), celle de GamersOrigin sur Solary (3-1) et de LDLC contre TrainHard (3-0), ce sont finalement les Misfits Premier qui se sont imposés au détriment de MCES (3-1). Un résultat qui scellait le parcours d’Amaury “Moopz” Minguerche ainsi que les chances belges de titre.

Lors des demi-finales, si les joueurs de LDLC ont dû sortir l’artillerie lourde pour se défaire de Misfits (3-2), ce n’est pas le cas de Vitality qui s’est aisément débarrassé de GamersOrigin la veille sur le score sans appel de 3-0.

Toujours sur leur incroyable lancée, les “Abeilles” n’ont une nouvelle fois pas fait dans le détail lors de la grande finale. Alors que nous pouvions nous attendre à un duel serré face au champion en titre, l’équipe académique de Vitality ne faisait qu’une bouchée de LDLC avec un nouveau 3-0 et un sacre pleinement mérité.

Crédits image : O’Gaming