Il y a deux ans, la France brisait le rêve des Diables Rouges en Coupe du monde

Le 10 juillet 2018, il y a exactement deux ans jour pour jour, la France plongeait notre pays dans un deuil profond. La génération dorée des Diables rouges aspirait à l'or lors de la Coupe du monde de 2018, mais une France pragmatique a empêché la Belgique de prendre rendez-vous avec l'histoire.

La Coupe du monde 2018 en Russie devait être l'apogée de la génération la plus talentueuse des Diables Rouges. Les supporters de la Belgique attendait, en effet, un meilleur résultat que la quatrième place obtenue au Mondial 86.

En phase de poules, la Belgique hérite de l'Angleterre, de la Tunisie et du Panama. À la suite des succès contre les deux adversaires les moins coriaces, le peuple belge se demande si les Diables Rouges doivent l'emporter face à l'Angleterre lors du dernier match de groupe. Une deuxième place signifierait, en effet, que la Belgique se retrouverait dans une moitié du tableau plus facile et éviterait des nations comme le Brésil et la France sur sa route vers la finale.

Les Belges remplissent finalement leur devoir sportif. Après un but d'Adnan Januzaj contre l'Angleterre, les troupes de Roberto Martinez terminent premiers du groupe G avec un bilan de 9 sur 9. Lors des huitièmes et en quart de finale, la Belgique vit deux matches de folie dont tout le monde se souviendra. Contre le Japon, la Belgique est menée 2-0 avant d'entamer une remontée fantastique qui sera conclue par une contre-attaque éclair et un but tardif de Nacer Chadli. Les Diables Rouges battent ensuite le Brésil 2-1 grâce notamment à une frappe puissante de Kevin De Bruyne et à l'arrêt décisif de Thibaut Courtois dans les derniers instants sur une ultime tentative de Neymar.

À Saint-Pétersbourg, la France se dresse alors sur la route de la Belgique lors des demies. Les deux voisins ennemis doivent se livrer un duel intense pour connaître le premier finaliste du Mondial 2018.

Umtiti envoie la France en finale

Dès le coup d'envoi, il est clair que la France a décidé de laisser la possession du ballon aux Belges. Les Bleus optent pour une stratégie plus défensive et comptent sur les contres assassins de Kylian Mbappé pour mettre en danger la Belgique. En première mi-temps, les deux nations se procurent plusieurs occasions sans toutefois parvenir à faire la différence.

Le début de seconde période change cependant complètement la donne. Après cinq minutes de jeu, le défenseur central français Samuel Umtiti s'élève plus haut que tout le monde sur corner pour propulser le cuir de la tête au fond des filets de Thibaut Courtois. La France parque ensuite le bus devant son but jusqu'en fin de match, coupant toutes possibilités à la Belgique de revenir au score. Malgré un bon parcours, les Diables Rouges doivent dire adieu à leur rêve de devenir champion du monde.

Cinq jours plus tard, la France s'offre son deuxième titre mondial en l'emportant 4-2 contre la Croatie. Un jour plus tôt, la Belgique avait obtenu la troisième place en signant une nouvelle victoire face à l'Angleterre 2-0 dans le match de consolation.

Le plus beau perdant de la Coupe du monde

Si le bronze fut une maigre consolation, les commentaires du monde entier sur les performances des Diables Rouges l'ont été aussi. "La Belgique est entrée dans l'histoire comme le plus beau perdant d'une Coupe du monde", a écrit le journal néerlandais Algemeen Dagblad. "Les Belges ont apporté une contribution fantastique à cette séduisante Coupe du monde", souligna, de son côté, The Guardian.

En dehors des Français, peu de personnes se sont réjouis de leurs exploits. La faute à une tactique très prudente. "Malgré toutes ses qualités offensives, la France joue très négativement", affirma De Telegraaf. Les Bleus avaient toutefois les armes pour faire la différence. "Le duo central à l'arrière et le gardien de but Hugo Lloris permettront aux Français d'être champion du monde", avait pressenti le journal espagnol Marca. Et il avait raison...

Fan de notre série 'On this day' ? Plongez dans l'histoire de Roger Federer et de sa première victoire à Wimbledon.

Diables Rouges

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top