Les plus belles compositions d'Ennio Morricone

Le célèbre compositeur italien Ennio Morricone est décédé à l'âge de 91 ans. Au cours de son immense carrière, le maestro italien a créé plus de 500 musiques pour le cinéma. Retour sur quelques-uns de ses nombreux chefs-d'oeuvre.

Pour une poignée de dollars (1964)

Après des débuts dans la musique pop dans les années 1950, Ennio Morricone met sa composition au service du cinéma. Il se fait un nom en travaillant aux côtés de son ami d'enfance Sergio Leone. "Pour une poignée de dollars" (1964), le film qui marque leur première collaboration et avec Clint Eastwood dans le rôle titre, rencontre un succès mondial. Pour la musique, Morricone a utilisé des instruments siciliens, des bois, une guitare électrique Fender, un chœur et toute une série d'effets spéciaux. Le long-métrage marque également le début de ses années de collaboration avec Alessandro Alessandroni et son chœur Cantori Moderni.

Le Bon, la Brute et le Truand (1966)

Le thème principal du film "Le Bon, la Brute et le Truand" est sans doute l'air le plus connu d'Ennio Morricone. Ce thème a été régulièrement réutilisé dans d'autres films et programmes de télévision. Le morceau "The Ecstasy of Gold" a même été repris par le groupe Metallica, qui l'a utilisée pendant des années comme intro lors de ses concerts.

Afin de saluer la mémoire de ce talentueux compositeur de musique de cinéma, ce film sera diffusé le 8 juillet à partir de 20h45 sur La Trois. L’occasion de voir ou revoir ce chef-d’œuvre qui a fait la grande carrière musicale du grand Ennio Morricone. 
Le film sera suivi du concert "The Morricone Duel" avec l'orchestre symphonique national du Danemark qui jouera ses plus belles compositions. A ne pas rater ! 
 

Il était une fois dans l'Ouest (1968)

Morricone connaît son plus gros succès commercial avec la bande originale de "Il était une fois dans l'Ouest" sorti en 1966, avec près de 10 millions de ventes. Morricone a écrit, pour chacun des quatre protagonistes, un leitmotiv qui les présente et souligne leur caractère. Pour l'homme à l'harmonica (Charles Bronson), le mystérieux étranger, il s'agit d'un harmonica désaccordé. Pour Jill (Claudia Cardinale), qui veut démarrer une nouvelle vie, c'est une mélodie romantique accompagnée d'un choeur. L'apparition de Frank (Henry Fonda), le tueur sans pitié, est accompagnée d'une séquence grinçante à base de cordes. Enfin, pour l'enjoué Cheyenne (Jason Robart), le compositeur a choisi un air joyeux de piano honky tonk.

Mission (1986)

Le mariage entre Morricone et Hollywood a connu quelques accrocs à ses débuts. En 1977, il compose la remarquable bande originale de "L'Exorciste 2 : L'Hérétique" de Terrence Malick, et est même nominé aux Oscars. Le fait que Morricone ne parlait pas anglais n'a cependant pas facilité la collaboration et après deux nominations aux Razzie Awards pour "Butterfly" de Matt Cimber et "The Thing" du réalisateur de films d'horreur John Carpenter, Morricone en a assez d'Hollywood.

Mais la situation évolue avec son travail pour "Mission" (1986) de Roland Joffé et avec Robert De Niro. Ce long-métrage vaut au compositeur une nomination aux Golden Globes ainsi qu'aux Oscars. Cette composition est considérée comme la meilleure de Morricone dans les années 1980. Ont suivi de fructueuses collaborations avec les réalisateurs Barry Levinson ("Bugsy"), Wolfgang Petersen ("Dans la ligne de mire"), Warren Beatty ("Rendez-vous avec le destin") et Oliver Stone ("U-Turn: Ici commence l'enfer").

Les Huits Salopards (2015)

L'Oscar tant mérité arrive finalement en 2016 pour Morricone, grâce à Quentin Tarantino. Le réalisateur américain avait déjà utilisé la musique de Morricone pour "Kill Bill", "Inglourious Basterds" et "Django Unchained", pour lequel Morricone avait écrit un nouveau morceau.

Pour "Les Huits Salopards" (2015), Morricone a finalement accepté de travailler avec Tarantino sur une toute nouvelle bande-son. Il en résulte une superbe partition contenant notamment des références à l'œuvre horrifique antérieure de Morricone. De quoi décrocher un troisième Golden Globe et un premier Oscar, le compositeur devenant dans le même temps, à 87 ans, le plus vieux lauréat d'un Oscar.

Musique

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top