One day, one goal: le récital de Mbark Boussoufa contre Bruges

Mbark Boussoufa est sans nul doute l'un des joueurs les plus talentueux à avoir joué dans notre championnat. Il y a quatorze ans, le feu follet marocain faisait étalage de toute sa classe contre le Club Bruges, pour le plus grand bonheur des supporters gantois.

La "Bataille des Flandres" est toujours un match très disputé. En avril 2006, le Club Bruges et La Gantoise se battent pour la deuxième place en Jupiler League, derrière l'intouchable Anderlecht. Contre leurs rivaux de toujours, les Buffalos dominent leur sujet et Mbark Boussoufa, intenable, donne du fil à retordre aux Blauw & Zwart. Après 19 minutes de jeu, c'est d'ailleurs le milieu offensif qui ouvre le score d'un tir à ras de sol, avant que Davy De Beule ne double la mise en début de seconde période.

Mais ce soir-là, Boussoufa avait décidé de marquer le derby de son empreinte. Alors qu'il ne reste qu'une vingtaine de minutes à jouer, le futur international marocain efface un défenseur brugeois sur le flanc gauche avant de décrocher une frappe du pied droit qui ne laisse aucune chance à Stijn Stijnen. En face, le Bruge de Philippe Clement, Gaëtan Englebert et Gert Verheyen réagit par l'entremise de Javier Portillo (3-1), mais ce n'est pas suffisant pour arrêter le festival Boussoufa. A cinq minutes du terme, le feu follet marocain est lancé en profondeur. Alors qu'il est poursuivi par un défenseur, il arrête sa course à l'entrée du rectangle et effectue un tour sur lui-même pour s'ouvrir la voie du but. Birger Maertens est battu, Stijn Stijnen aussi, pour la troisième fois de la soirée. Grâce à sa large victoire 4-1, Gand termine la saison à la deuxième place.

Double Soulier d'or

Quelques mois plus tard, Boussoufa décroche un transfert à Anderlecht contre environ quatre millions d'euros. En janvier, il remporte le Soulier d'or, qu'il recevra à nouveau en 2010. En Belgique, le magicien marocain sera également désigné Footballeur pro de l'année et Soulier d’Ébène à trois reprises.

Avec deux titres, une Coupe de Belgique et trois Supercoupes, le Marocain a rempli son armoire à trophées à Bruxelles, mais son transfert rêvé vers le championnat espagnol n'aura jamais lieu. En mars 2011, il quitte les Mauves pour le club russe d'Anzhi pour un transfert estimé à huit millions d'euros. Après deux ans avec Anzhi, il file au Lokomotiv Moscou, où il ne convaincra jamais vraiment. Après un bref retour en prêt à Gand en 2016, ou sa relation avec l'entraîneur Hein Vanhaezebrouck fut quelque peu tendue, il effectuera encore quelques séjours dans les pays du Golfe.

A 35 ans et désormais libre de tout contrat, la longue carrière au plus haut niveau de Mbark Boussoufa touche à sa fin. Les romantiques regretteront toutefois de ne jamais avoir vu ce talent évoluer dans un plus grand championnat...

Fan de notre série? Lisez également notre article consacré au but de Ribéry contre l'Espagne.

Jupiler Pro League

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top