One day, two goals: Neymar et Ronaldinho font le show dans un match totalement fou

Des joueurs de grande classe, un scénario complètement fou, de superbes buts et une bonne dose d’émotion…. Le choc entre Santos et Flamengo du 27 juillet 2011 avait tout d'un match de légende. Ses deux acteurs principaux? La nouvelle star du foot brésilien Neymar et l’icône Ronaldinho.

Le 27 juillet 2011, une belle affiche est au programme dans le stade Vila Belmiro de Santos à São Paulo. Ce soir-là, l'ancienne équipe de Pelé reçoit Flamengo, l’équipe la plus populaire du Brésil. Un duel entre la nouvelle sensation du football Neymar et l’expérimenté Ronaldinho qui, dans les dernières années de sa carrière, souhaite ramener Flamengo au sommet.

Neymar da Silva Santos Júnior se révèle en 2010 dans le club de son enfance Santos et est rapidement considéré comme le nouveau grand crack du football. Un statut auquel il entend faire honneur en rencontrant Ronaldinho, un joueur avec lequel il est régulièrement comparé au début de sa carrière. Vainqueur sortant de la Copa Libertadores, Santos entame le match pied au plancher contre les Rubro-Negro. Après 17 minutes de jeu, c’est déjà 2-0 grâce à deux buts de l'attaquant Borges.


Le slalom de Neymar

Le jeune Neymar sort alors de sa boîte. L'habile ailier gauche reçoit le ballon sur le côté gauche un peu après rond central. Il se joue de deux défenseurs puis repique vers le centre du terrain. Un une-deux avec Borges permet à Ney de se diriger vers le but à toute vitesse. Il laisse alors une nouvelle fois parler sa technique et, avec un geste venu d’ailleurs, mystifie le pauvre Ronaldo Angelim. Son petit ballon piqué ne laisse ensuite aucune chance au gardien. Un moment de pure magie qui sera plus tard récompensé du Prix Puskas 2011.

A 3-0, la messe semble dite. Mais c’était sans compter sur un autre phénomène du football brésilien. Ronaldinho va en effet faire entrer le match dans une autre dimension. Une poignée de minutes après le but de Neymar, il est à la retombée d'un centre pour inscrire le premier but des siens, avant que Thiago Neves fasse définitivement revenir Flamengo dans le match. La partie bascule lorsqu’Elano, milieu offensif de Santos, manque un pénalty peu avant le repos. Car une quelques minutes plus tard, Flamengo égalise par l’entremise de Deivid.

Ronaldihno met les points sur les "i"

En deuxième mi-temps, Neymar redonne l'avantage à Santos, mais c'est bien Ronnie qui aura le dernier mot. A la 68e minute, il force un coup franc à la limite de la surface. L'ancienne star de Barcelone se charge de le botter et refait alors le coup du Werder Brême. Il décoche une frappe à ras de sol qui passe sous le mur des joueurs de Santos. Dix minutes avant le terme, Ronaldinho fixera le score final de cette rencontre complètement folle à 4-5. Ce soir-là, Ronnie n'était manifestement pas encore prêt à céder sa place Neymar qui allait, quelques années plus tard à Barcelone, devenir l'un des plus grands artistes contemporains du ballon rond.

Fan de notre série? Lisez aussi notre article consacré au but de Robbie Fowler contre le SK Brann.

Info

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top