Le Soccer City, ou l’histoire de l’Afrique du Sud condensée dans un stade

Après l'Amérique latine et l'Europe, partons en Afrique pour conclure notre série consacrée au stades mythiques du football. Avec le First National Bank Stadium, plus connu sous le nom de Soccer City, l'Afrique du Sud possède un stade emblématique qui a joué un rôle majeur dans l'histoire sud-africaine.

À la frontière entre Johannesburg et le township de Soweto, se trouve l'un des stades de foot les plus éblouissants du monde. Le First National Bank Stadium, ou simplement Soccer City, fut le théâtre d'événements majeurs de l'histoire récente de l'Afrique du Sud.

Construit initialement en 1986, le stade prend la forme d’une calebasse, un symbole du continent africain. C’est le siège de l’emblématique club des Kaizer Chiefs ainsi que de l'équipe nationale. D’ailleurs, il a subi une métamorphose spectaculaire en vue de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, la première jamais organisée sur le continent. 

L’antre des vuvuzelas

Pour la grand-messe du football, la capacité du Soccer City a été portée à 94 736 places, ce qui en fait le plus grand stade de football en Afrique. Dans un infernal bourdonnement de vuvuzelas, le stade accueillit l’historique match d'ouverture entre l'Afrique du Sud et le Mexique.

Il a vu défilé six autres duels. Le point d’orgue fut le quart de finale entre l’Uruguay et le Ghana, lors duquel l’attaquant star Luis Suarez avait dévié un tir adverse de la main dans les toutes dernières secondes. Asamoah Gyan manquait le pénalty conséquent, provoquant l’élimination de son pays. Le dernier représentant africain quittait alors le Mondial, dans des circonstances regrettables.

La dernière apparition publique de Mandela

La finale sud-africaine voyait s’affronter l’Espagne et les Pays-Bas. Le match ne fut pas grandiose: seul un éclair d’Andrès Iniesta à la 116e minute vint égayer les spectateurs et offrir le trophée à l’Espagne. Par ailleurs, le match reste tristement célèbre pour sa violence: pas moins de 14 cartons jaunes furent distribués ce soir-là. On se rappelle notamment de l’effroyable coup de pied de Nigel De Jong sur le torse de Xabi Alonso.

Un triste spectacle pour Nelson Mandela, présent en tribunes pour ce qui serait sa dernière apparition publique avant son décès, trois ans plus tard. C’était dans ce même stade qu’il avait prononcé son tout premier discours en tant que président de la République en 1994, après 27 ans d’emprisonnement. Il était donc évident que le Soccer City serait le théâtre d’une impressionnante cérémonie d’hommage à Madiba, un des acteurs majeurs de la fin de l’apartheid en Afrique du Sud. 

Fan de notre série sur les stades mythiques du football? Découvrez le Stade Azteca, l'antre des exploits de la Coupe du monde

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top

Contrôle parental actif

Veuillez introduire votre code PIN pour désactiver le contrôle parental pendant 10 minutes.

Code PIN oublié? Contactez le 0800 99 696

Aide?