Cristiano Ronaldo, le roi des réseaux sociaux

Comme de nombreuses célébrités, les joueurs de football raffolent des réseaux sociaux et n'hésitent pas à faire vivre une partie de leur quotidien à leurs fans. Dans le top 10 des footballeurs les plus suivis de la planète, Cristiano Ronaldo arrive largement en tête. Mais qui sont les autres spécialistes du ballon rond à faire le buzz auprès des internautes ?

Pas moins de 432 millions de personnes suivent Cristiano Ronaldo sur les réseaux sociaux. Instagram, à lui seul, réunit plus de la moitié des fans du Portugais, au total 226 millions de followers. Il faut dire que le quintuple Ballon d'or est particulièrement actif sur les différents canaux. Outre le côté sportif, il n'hésite pas à livrer des moments privés en famille qui le rendent accessible et populaire.

La présence du joueur sur les réseaux sociaux est également plus que rentable. Selon une étude de Hopper HQ, en 2019, le natif de Funchal fut la personnalité qui a gagné le plus d'argent sur Instagram en publiant des contenus sponsorisés. La star lusitanienne a touché 47,8 millions de dollars, soit près de 42,8 millions d'euros avec ce genre de publication. Ronaldo gagne donc plus d'argent comme influenceur qu'en jouant au football.

Sans Twitter, Messi quand même présent sur le podium

En deuxième position, on retrouve le Brésilien Neymar. Le technicien du Paris Saint-Germain bénéficie également d'une énorme popularité avec pas moins de 245 600 000 followers. L'attaquant plait tout particulièrement à la nouvelle génération, les millenials. Sur les réseaux sociaux, on retrouve notamment ses performances à l'entraînement avec le PSG mais aussi des moments intimes avec d'autres personnalités et évidemment des campagnes publicitaires pour de nombreuses marques. Pendant tout un temps, la superstar était la seule à générer plus de revenus grâce à ses contrats commerciaux que grâce à son salaire de footballeur.

Pour compléter le podium, on retrouve, peut-être, le meilleur joueur de tous les temps: Lionel Messi. Avec 245 300 000 followers, l'Argentin se situe juste derrière Neymar. Une place de choix quand on sait que la Pulga n'a même pas de compte Twitter !

View this post on Instagram

Son días complicados para todo el mundo. Vivimos preocupados por lo que está ocurriendo y queremos ayudar poniéndonos en el lugar de aquellos que peor lo están pasando, o bien porque les afectó directamente a ellos o sus familiares y amigos, o porque están trabajando en primera línea para combatirlo en hospitales y centros de salud. Quiero enviarles mucha fuerza a todos ellos. La salud debe ser siempre lo primero. Es un momento excepcional y hay que seguir las indicaciones tanto de las organizaciones sanitarias como de las autoridades públicas. Sólo así podremos combatirlo de manera efectiva. Es el momento de ser responsable y quedarse en casa, además es perfecto para disfrutar ese tiempo con los tuyos que no siempre se puede tener. Un abrazo y ojalá consigamos darle vuelta a esta situación cuanto antes. #QuedateEnCasa #StayAtHome

A post shared by Leo Messi (@leomessi) on

Les messages politiques de Mesut Özil

Suivent ensuite trois joueurs du Real Madrid: James Rodriguez (plus de 93 millions), Gareth Bale (plus de 88 millions) et Sergio Ramos (près de 80 millions). À la septième place du classement se trouve le seul joueur de Premier League: Mesut Özil (près de 78 millions). L'Allemand est particulièrement connu pour ses prises de position sur les réseaux sociaux sur des sujets délicats. Après s'être affiché aux côtés du président turc Recep Tayyip Erdogan, il s'était exprimé ouvertement sur le traitement réservé aux Ouïghours en Chine. Si cela lui a valu certaines remontrances, cela lui a permis toutefois de faire le buzz sur la toile.



Pour conclure ce top 10, on retrouve juste derrière le Brésilien Marcelo (un peu plus de 76 millions) et le fantasque suédois Zlatan Ibrahimovic (plus de 75 millions). Luis Suarez, lui, a réussi à montrer les crocs pour arracher la dixième et dernière position avec presque 72 millions de followers.

Serie A

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top