Après la phase régulière de la Proximus ePro League, nous avons eu droit à des play-offs incluant le top six de la phase régulière et dix joueurs professionnels provenant de différents clubs en Belgique.

Ils étaient répartis en quatre groupes de quatre.

Pour rappel :

Poule A : KRC Genk

KV Malines Pro

Standard

Club Bruges Pro

Poule B : Zulte Waregem

Standard Pro

Mouscron Pro

Sporting Charleroi

Poule C : Saint-Trond

La Gantoise Pro

Zulte Waregem Pro

Sporting Charleroi Pro

Poule D : Anderlecht Pro

Club Bruges

KV Courtrai Pro

Antwerp Pro

Chaque joueur avait trois rencontres pour décrocher sa place en ¼ de finale.

Les matchs du “Day 1” furent en quelque sorte un round d’observation pour les joueurs professionnels des différents clubs. En effet, hormis le match opposant Saint-Trond au joueur pro de Charleroi et celui opposant le Club de Bruges Pro et le KV Malines Pro, l’ensemble des autres matchs incluant des joueurs professionnels se sont soldés par des matchs nuls.

Durant cette même journée, nous avons également pu revivre quelques confrontations de la phase régulière avec notamment Genk – Standard ou encore Zulte-Waregem – Sporting de Charleroi. Le joueur de Genk a pris sa revanche par rapport à la phase régulière où il avait perdu 1-2. Cette fois-ci, il s’est imposé 2-0. Tandis qu’en ce qui concerne la rencontre Zulte-Waregem – Charleroi, qui s’était soldée par un match nul en phase régulière, cette fois-ci Zulte a pris l’avantage en s’imposant 2-0.

Les matchs “Day” 2 lancèrent réellement les play-offs, et on a pu directement voir qu’il n’était plus temps de calculer. Il était nécessaire de prendre des points pour ceux qui souhaitaient continuer l’aventure dans cette Proximus ePro League. Nous avons assisté à seulement deux matchs nuls durant cette journée de play-offs, mais avec pas mal de buts tout de même : 2-2 dans l’opposition entre Saint-Trond et Zulte-Waregem Pro, 3-3 pour le match Antwerp Pro – KV Courtrai Pro.

Dans la poule A, les deux matchs se sont soldés sur un score de 1-0 en faveur des équipes ayant perdu leur premier match. Dès lors, les quatre joueurs possédaient chacun trois points.

Dans la poule B, Charleroi perdit une nouvelle fois ses espoirs de qualification. Son parcours est alors déjà terminé avec zéro point après deux matchs; il est déjà out. ShadooW (vainqueur de la Proximus ePro League 2019) remporta son match 1-3 et prit la tête du groupe B.

Nous parlions de Charleroi out, mais il leur restait le joueur Pro du Sporting de Charleroi qui, pour sa part, s’imposa 6-1 dans le groupe C et prit la 2e place du groupe derrière Zayror, représentant de Saint-Trond. Tout restait possible dans ce groupe, même si cela semblait compliqué pour La Gantoise Pro avec seulement un point après deux rencontres.

Dans la poule D, tout restait également possible après deux journées. Nous avons eu droit à un festival de buts dans ce groupe d’ailleurs, avec des scores de 3-4 (Club de Bruges – Anderlecht Pro) et 3-3 (Antwerp Pro – KV Courtrai Pro). Anderlecht dominait ce groupe avec quatre points, il était en bonne voie pour décrocher sa qualification, mais mathématiquement cela n’était pas encore fait.

L’ultime journée des play-offs conservait toute son importance étant donné que, hormis le Sporting de Charleroi amateur, l’ensemble des autres participants pouvaient encore décrocher leur ticket pour la suite de la compétition.

Dans la poule A, les quatre équipes avaient 3 points avant les derniers matchs, ce qui signifie que les joueurs qui s’imposaient se qualifiaient. Et ce sont les deux joueurs amateurs qui ont réussi cet exploit en écartant de leur chemin les adversaires pro (Malines et Club de Bruges), respectivement sur le score de 4-2 pour Genk et 3-0 pour le Standard.

Pour la poule B, ce fut la situation inverse : ce sont les deux joueurs professionnels qui se sont qualifiés en écartant les deux amateurs. Le joueur Pro de Mouscron (Rego) a battu Zulte-Waregem 1-3. Dès lors, un point suffisait à ShadooW pour qualifier le Standard de Liège pour la suite. Cela a fut chose faite en réalisant un partage (1-1) face à Charleroi.

Dans le groupe C, deux joueurs étaient en mauvaise posture pour la qualification, mais ils avaient encore leurs propres destins en main. Cependant, ils ont tous les deux perdu. La Gantoise Pro s’est inclinée contre Saint-Trond sur le score de 3-2. Zulte-Waregem Pro, de son côté, n’a pas réussi mieux qu’un partage (1-1) face à Charleroi Pro.

Dans son groupe, Anderlecht ne devait prendre qu’un point pour avoir la qualification en poche. Cela fut le cas et même plus, car il l’emporta 0-1 face à l’Antwerp Pro. Le Club de Bruges et Courtrai Pro, eux, se sont quittés sur un score nul de 3-3. Cela était toutefois suffisant pour que Courtrai obtienne sa qualification.

Pour récapituler, à l’issue de la phase de poules de ces play-offs se sont qualifiés :

Poule A : Genk et Standard

Poule B : Mouscron Pro et Standard Pro

Poule C : Saint-Trond et Sporting Charleroi Pro

Poule D : Anderlecht Pro et Courtrai Pro

Les huit joueurs se sont rencontrés lors de ¼ de finale.

La première affiche opposa un des favoris de la compétition, Abdullah Waiss (Genk), face à ShadooW, le champion en titre (Standard Pro). Le match fut très serré et intense. Des prolongations furent nécessaires pour départager les deux hommes : Genk l’emporta alors grâce au but en or à la 105’.

La deuxième affiche vit s’opposer Mouscron Pro contre le Standard amateur. Ce match fut riche en buts et en rebondissements. Avant même la fin de la première période, Mouscron menait 3-0. Cependant, dès la reprise et en moins de 20 minutes, le Standard revint à 3-3. Mentalement, Rego (Mouscron Pro) a su rester très fort et, dans les dix dernières minutes de la rencontre, il inscrivit deux buts. Ces actions clôturèrent cette rencontre sur le score de 5-3.

Nous avons aussi eu droit en ¼ de finale à une affiche entre Saint-Trond et Courtrai Pro. Ce match resta très fermé. Zayror (Elias Bray, Saint-Trond), qui a toujours montré des qualités offensives au-dessus de la moyenne, s’est cassé les dents sur la défense de Courtrai en ne trouvant la faille qu’à une seule reprise. De son côté, il aura fallu très peu d’occasions pour Manse (Courtrai Pro) pour inscrire des buts. On a senti toute la déception chez le joueur de Saint-Trond après cette élimination.

Le dernier quart de finale opposa le vice-champion 2019 (Zakaria Bentato, Anderlecht Pro) à Matthax, le représentant pro de Charleroi. Il n’y eut presque pas de réel affrontement dans cette rencontre : Zakaria se créa des occasions, mais il n’arriva pas à les pousser aux fonds des filets. De l’autre côté, tout réussit au représentant de Charleroi et on arriva à un score à la 73’ de 4-0 en faveur de Charleroi. Anderlecht réussit ensuite à revenir quelque peu au score en inscrivant deux buts, mais cela resta insuffisant.

Les quatre joueurs qui se qualifièrent pour les demi-finales furent donc : Abdullah Waiss (Genk) ; Rego (Mouscron Pro) ; Manse (Courtrai Pro) et Matthax (Charleroi Pro).

Les demi-finales se sont jouées sur des matchs aller-retour.

La première opposait Abdullah Waiss à Rego. Le premier était le favori, mais il ne réussit pas à venir à bout du joueur de Mouscron. Malgré le match nul 1-1 lors de la rencontre aller, lors du match retour, Rego inscrit rapidement quelques buts et puis il géra son avance, même s’il se sera fait très peur sur un tir heurtant le poteau alors que le score était de 3-2 en sa faveur. Sur l’action suivante, il inscrivit cependant le 4-2 et le match fut plié.

La deuxième demi-finale mettait à l’honneur Matthax (Charleroi Pro) contre Manse (Courtrai Pro).

La force de Manse étant sa construction lente et sa défense, la clé de ce match résidait donc dans le fait que Matthax devait trouver la solution pour marquer rapidement et mettre en difficulté Manse. Cela fut chose faite après seulement quelques minutes de jeu. Dès lors, le joueur de Courtrai devait faire le jeu et sortir son bloc défensif, actions qu’il a du mal à réaliser. Score sans appel sur l’ensemble du match aller-retour : 7-1 (0-3 et 4-1).

Nous avons donc eu droit à une finale 100% francophone entre Mouscron Pro et Charleroi Pro. L’expérience d’Anthony Rocchetti du côté mouscronnois et la fougue de la jeunesse de Matthias Rousselet pour Charleroi.

Cette finale s’est jouée sur un seul et unique match de 90 minutes pour faire la différence et repartir avec le titre de Champion de Belgique 2020.

Après 90’ palpitantes et riches en occasions pour les deux joueurs, c’est finalement Charleroi qui s’imposa sur le score de 3-1. La Coupe de la Proximus ePro League 2020 a donc pris la direction du club carolo au terme de cette compétition riche en buts, en spectacles et en émotions.