Cinq records étonnants détenus par la Suisse en Coupe du monde

Il y a 14 ans jour pour jour, la Suisse était éliminée de la Coupe du monde en Allemagne sans avoir encaissé le moindre but. Un exploit qui n'a plus été réédité depuis. Mais l'actuel 12e du classement FIFA a établi quelques autres records en Coupe du monde, certains plus glorieux que d'autres...

Eliminés sans encaisser un seul but

Lors de la Coupe du monde 2006 en Allemagne, les Suisses retrouvent la France (qu'ils ont déjà affrontée en qualifications), le Togo et la Corée du Sud en phase de groupes. Après un 0-0 sans saveur contre la France lors de leur premier match, les troupes du sélectionneur Jakob Kuhn enchaînent avec deux victoires (2-0) contre le Togo et la Corée du Sud. En huitième finale, la Suisse est opposée à l'Ukraine d'Andrij Shevchenko. Une fois de plus, Pascal Zuberbühler réussit à garder ses filets inviolés pendant 120 minutes. Mais dans la séance de tirs au but, les Ukrainiens font preuve de plus de sang-froid et finissent par l'emporter. Les Suisses rentrent alors au pays sans avoir encaissé le moindre but. Un sacré exploit!

Pas un seul pénalty converti

Le même soir, au RheinEnergieStadion de Cologne, la Suisse établit son deuxième record en Coupe du monde. Si la défense a été intraitable contre l'Ukraine, les attaquants sont eux complètement passés à côté de leur match. Après 120 minutes sans trouver le chemin des filets, Marco Streller, Tranquillo Barnetta et Ricardo Cabanas manquent tous leur tir au but. La Suisse devient ainsi la première équipe à ne pas avoir converti un seul pénalty durant une séance de tirs au but en phase finale de Coupe du monde. De l'autre côté, Oleksandr Chovkovskyj peut se targuer d'être le seul gardien à ne pas avoir encaissé lors d'une série de pénaltys...

Plus longue série sans encaisser

Quatre ans plus tard, les Suisses se qualifient à nouveau pour la Coupe du monde, disputée cette fois en Afrique du Sud. Dans les buts, Zuberbühler a laissé sa place à Diego Benaglio, à qui revient la tâche ingrate de prolonger l'invincibilité de la Suisse. Après un bel exploit contre l'Espagne, future championne du monde, Benaglio n'encaisse son premier but qu'à la 75e minute du deuxième match de groupe contre le Chili (défaite 1-0). Le compteur s'arrête donc définitivement après 5 matches (559 minutes) sans encaisser de buts, un record qui pourrait encore tenir un certain temps. Lors du dernier match de groupe contre le Honduras, l'actuel gardien de but de l'AS Monaco ne doit une nouvelle fois pas se retourner (0-0) mais cela ne suffit pas à empêcher l'élimination des siens.

Plus longue série... en encaissant

L'exploit ci-dessus est d'autant plus remarquable quand on sait que la Nati a encaissé au moins un but dans toutes ses rencontres de Coupe du monde avant la fameuse série de 2006, faisant d'elle l'équipe à avoir encaissé un but dans le plus grand nombre de matchs consécutifs. En 22 matches de Coupe du monde disputés entre 1934 et 1994, les filets suisses ont tremblé à pas moins de 51 reprises. D'un extrême à l'autre!

Plus grand nombre de buts marqués dans un seul match

La Coupe du monde de 1954, attribuée aux Helvètes, restera dans l'histoire comme celle des festivals de buts, avec notamment des scores fleuves lors de Hongrie - Croatie (8-0), Hongrie - Allemagne (8-3) ou Allemagne - Turquie (7-2). Mais ce n'est encore rien à côté de ce qu'ont proposé cette année-là le pays hôte et son voisin autrichien en quarts de finale. Les Suisses prennent rapidement une confortable avance (0-3), mais perdent pied et encaissent 5 buts en moins de dix minutes. Le match se solde finalement par une défaite 7-5 pour les Suisses, qui codétiennent donc le record du plus grand nombre de buts inscrits dans un match de phase finale de Coupe du monde

Football

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top