One day, one goal : Ahn Jung-hwan met la touche finale au calvaire des Italiens

Ahn Jung-hwan: un nom que la Corée du Sud n’oubliera pas de sitôt. Grâce à son but contre l’Italie, l’attaquant a envoyé son pays en quarts de finale de la Coupe du monde 2002. Une histoire rocambolesque.

La Corée du Sud fut la révélation du Mondial 2002, organisé au Japon et … en Corée! Alors dirigée par Guus Hiddink, la sélection coréenne était versée dans une poule avec le Portugal, la Pologne et les États-Unis. Après deux victoires contre les premiers puis un nul contre les Etats-Unis, la Corée finissait première de son groupe. 

En huitièmes, les Coréens affrontaient l’Italie. La Squadra Azurra avait ouvert le score grâce à Christian Vieri. Mais à deux minutes de la fin, l’Anderlechtois Seol Ki-hyeon marquait le but de l’égalisation pour les siens. La suite fut dantesque. 

Un arbitre pas dans ses baskets

À l’époque, la règle du but en or prévalait encore. Les prolongations étaient donc un moment particulièrement tendu. Et les nerfs des Italiens furent mis à rude épreuve. Après cinq minutes, l’arbitre de la rencontre, Byron Moreno, leur a refusé un but pour un hors-jeu inexistant. Ensuite, Francesco Totti se voyait infliger un second carton jaune pour une faute pour le moins mystérieuse dans la surface… adverse. 

Autant dire que les Italiens étaient remontés comme jamais, ce qu’ils n’ont pas manqué de faire comprendre à l’arbitre. Une situation dont aura profité la Corée du Sud. À la 117e minute, Ahn Jung-hwan s’est élevé dans les airs pour reprendre un centre. Sa tête n’a laissé aucune chance à Gianluigi Buffon. Son but qualifiait son pays pour les quarts de finale de sa Coupe du monde, pour le plus le grand malheur des Italiens, qui, aujourd’hui, ne comprennent pas toujours pas ce qui leur est arrivé. Petit détail croustillant: Ahn Jung-hwan jouait à l’époque en Italie, dans le club de Pérouse. 

Le prochain adversaire de la Corée était l’Espagne. Là encore, le match fut agité car un but de la Roja fut injustement refusé. Après 120 minutes, le score restait à 0-0 et ce fut les tirs au but. La Corée du Sud parvint encore une fois à sortir son épingle du jeu, s’imposant 5-3. Le rêve a cependant pris fin contre l’Allemagne en demies (0-1). La Corée du Sud finira tout de même cette Coupe du monde à une honorable quatrième place.

Paria en Italie

Quelle fut la suite pour le héros coréen? Pas si belle… En Italie, Ahn Jung-hwan était devenu persona non grata après son but en or. Entré en conflit avec son club de Pérouse, il est parti jouer en Japon. Sa grande percée européenne n’aura donc pas eu lieu pour l’attaquant. À cause de son but malheureux? On ne le saura jamais

À 36 ans, Ahn Jung-hwan a raccroché les crampons. Aujourd’hui, il est commentateur pour la télévision. En Corée, personne n’oubliera celui qui a crucifié la grande Squadra Azurra

Fan de notre série ? Lisez notre article précédent sur le but historique de Siphiwe Tshabalala à la Coupe du monde 2010.

Football

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top